Rendez-moi ma virginité !

— Bastien
/ 360 / Test : Green Lantern – La révolte des Manhunters

Test : Green Lantern – La révolte des Manhunters

Laurent le 31 juillet 2011
thumbnail

Visiblement c’est la mode, ce n’est pas le premier, et il ne sera pas le dernier héros de comics à faire son apparition sur grand écran en version Hollywoodienne. Evidemment qui dit film évenement dit : adaptation du film en jeu vidéo. Mais on dit très souvent aussi : adaptation d’un film évenement en jeu vidéo = gros navet pour rapporter plus de pognon… Green Lantern est de retour au cinéma, mais surtout sur console de jeux, c’est ça d’ailleurs cela qui nous intéresse aujourd’hui et nous allons voir ensemble ce que cette adaptation vidéoludique a réellement dans le ventre.

Pour éclairer vos lanternes :

green-lantern-la-revolte-des-manhunters-playstation-3-ps3-1311844572-042.jpgEt un super héros en collant émanant d’un comic-book en plus dans la besace ! Green Lantern, plus communément appelé Hal Jordan, est un justicier doté de super-pouvoirs accordés par un anneau vert et membre de la Lantern Corp., un groupe de combattants chargés de maintenir la liberté, la sécurité et l’équilibre dans tout l’univers.

Dans ce jeu, Hal et ses confrères devront faire face aux Manhunters, anciens protecteurs de la galaxie, revenus reprendre leurs biens perdus. Dans ce Beat’m All basique à souhait, vous incarnerez ce Green Lantern qui devra empêcher ses ennemis de prendre possession de différentes sources d’énergie qui les aideraient bien à reprendre possession de la galaxie. Du moins si vous allez jusqu’au bout du jeu…. hum

Couloir – Baston – et du vert :

green-lantern-la-revolte-des-manhunters-playstation-3-ps3-1311844572-033.jpgSans même vous faire de résumé, le jeu Green Lantern : La révolte des Manhunters se constitue en grande majorité d’une avancée de quelques mètres de couloirs verts et vides au niveau de la déco, puis d’une petite baston contre des ennemis. Et ce durant 10 chapitres pour une durée de 8 heures grand maximum.

Ce sont pratiquement de courtes mais fréquentes vagues d’attaques d’ennemis similaires qui vont vous être proposées 80% du temps, groupes que vous devrez bastonner jusqu’à la fin de chaque niveau avec vos supers pouvoirs pour récolter des points d’expérience afin d’augmenter votre level et améliorer vos caractéristiques. Un boss vous attendant bien évidemment à la fin de chaque stage, qui la plupart du temps dans les deux modes de jeux les plus simples ne vous poseront aucun problème. Les 20 autres pourcents du temps, vous les passerez à admirer des cinématiques mal foutues, où l’on a parfois du mal à comprendre le pourquoi du comment et vers où se dirige le scénario et enfin à apprendre et customiser vos supers pouvoirs.

La bague magique :

green-lantern-la-revolte-des-manhunters-playstation-3-ps3-1311844572-032.jpgVenons en tiens aux supers pouvoirs, c’est justement là le seul point fort du jeu, donc parlons en ! Hal peut matérialiser bon nombre d’objets grâce à son anneau magique, tels que des sabres, bombes, des enclumes, lassos, batte de baseball… et avec sa puissance de frappe, Green Lantern est capable d’effectuer de sacrés combos. Les possibilités d’enchaînement d’attaques spéciales sont très nombreuses pour créer ces différents combos ce qui permet de rapidement venir à bout des assaillants.

Faciles à effectuer, avec même la possibilité d’attribuer certaines attaques à des touches du pad, les attaques sont donc assez fluides, rapides et rendent les séquences de combats assez sympathiques et agréable à effectuer. Quelques QTE sont aussi présentes dans certaines zones qui viendront ajouter un petit plus de dynamisme non négligeable dans le soft et rendre le jeu un peu moins routinier.

Je soulignerai aussi la capacité de vol qui est assez réussie et qui elle aussi permet de produire quelques techniques assez chouettes et d’esquiver certaines attaques ennemies. Cependant, les attaques à disances aériennes quand à elles sont très mal foutues, à cause d’un système de visée désastreux. Et encore une fois, dommage que la progression soit si peu inspirée et que les scènes de combats soient aussi redondantes…

Quoi de plus ?

green-lantern-la-revolte-des-manhunters-playstation-3-ps3-1302018003-007.jpgEt bien voilà, tout est dit, il n’y a pas de palabres supplémentaires à faire ! Green Lantern n’est pas vraiment un mauvais jeu, mais il manque cruellement d’originalité, d’inspiration et souffre de certaines lacunes impardonnables. Seul son système de combat est un bon défouloir quelques instants, mais à force de tabasser des suites indientiques d’ennemis, on se lasse très vite… et on met le jeu de côté sans même y repenser. Ne s’adresse vraiment qu’aux fans invétérés du héros vert et encore… la plupart des joueurs resteront sur leur faim.

 

 

LES PETITS PLUS :

    – Système de combat
    – Les enchaînements d’attaques
    – Gameplay simple et prise en main rapide
    – Green Lantern veut bien prêter son collant vert à JonhyBleez

LES PETITS MOINS :

    – Un scénario anecdotique
    – Beaucoup trop répétitif
    – Pas suffisement de variété dans les ennemis proposés
    – Environnements vides et encore plus répétitifs

INFORMATIONS :

    – Editeur : Warner Bros Interactive
    – Développeur : Double Helix Games
    – Type : Action
    – Sortie chez nous : 28 juillet 2011
    – Classification : Déconseillé aux – de 12 ans
    – Existe sur : PS3, XBOX 360, Wii, DS, 3DS

 

NOTE : 11/20

 

0 POST COMMENT

Accueil Forums Test : Green Lantern – La révolte des Manhunters

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par Laurent Laurent, il y a 8 ans et 7 mois. This post has been viewed 459 times

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.