Rendez-moi ma virginité !

— Bastien
/ Aperçus / Mon coup de coeur Gamescom : Tom Clancy’s – The Division

Mon coup de coeur Gamescom : Tom Clancy’s – The Division

Il m’a séduit ! C’est ma plus grosse surprise

Laurent le 17 août 2014

Nous sommes déjà au terme du salon allemand et l’heure des bilans arrive petit à petit. Comme chaque année à la fin du voyage, j’ai le bonheur de vous faire part de « mon coup de cœur Gamescom » qui consiste à vous présenter LE jeu que j’ai testé et qui m’enchante le plus. Après South Park en 2013, c’est encore chez Ubisoft que j’ai déniché ma perle rare, le jeu qui m’a le plus impressionné lors de cette semaine de folie, ce jeu c’est le fameux : Tom Clancy’s – The Division.

Le pitch

New-York, bien qu'abandonné, est magnifique !

New-York, bien qu’abandonné, est magnifique !

Je commence par le début, à savoir, vous placer le décor pour mieux visualiser le concept du jeu. Dans The Division, un dangereux virus s’est propagé via les nombreux échanges de billets de banque lors du Black Friday (la journée super stressante ou tous les américains font leurs courses de Noël). Très vite, New-York ne ressemble plus qu’à une ville morte, la situation ayant très vite dégénéré et créé l’anarchie totale. L’état américain ne pouvant rester les bras croisés, le président décide de déclencher la directive 51 qui consiste à réactiver tout un réseau d’agents tout aussi secrets que spéciaux, lesquels ont pour mission de ramener l’ordre et protéger la population survivante. Évidemment, je joueur dirigera un de ces agents qui débarque péniblement en ville trois semaines après le début de l’infection. La situation est grave et il va falloir se battre pour rétablir un semblant de calme et de paix.

Je le conçois, dit comme ça, le scénario pourrait ne rien inspirer de grandiose ni de révolutionnaire. Mais, bien qu’Ubi n’aie rien voulu dévoiler de concret à ce sujet, il est pratiquement sur et certain que nous aurons droit à de nombreux rebondissements scénaristiques et autres coups de théâtre ! Les développeurs se cachent bien de tout nous révéler pour mieux nous surprendre à la sortie du jeu. En tout cas, on m’a promis qu’il serait possible d’explorer la ville de New York comme bon nous semble et que nos actions auront des répercussions pour tout les joueurs, un peu comme si le jeu était dynamique, qu’il avait sa propre vie avec des évènements aléatoires.

Marquant

Les gunfights sont tactiques, avec plein de gadgets super !

Les gunfights sont tactiques, avec plein de gadgets super !

Ce qui m’a tout d’abord marqué lors de la présentation de « The Division », c’est tout d’abord sa beauté graphique. Les environnements sont superbement réalisés, les décors post-apo de la ville de New-York sont incroyables et les animations sont criantes de réalisme. Sur ce coup là déjà Ubisoft à fait un boulot de titan. Ensuite, c’est par son ambiance et la mise en scène que le titre va probablement se démarquer. En jouant et en visionnant les images présentées, j’ai particulièrement bien ressenti le stress d’une situation pesante, une certaine angoisse de savoir, de revoir, de revivre, ce qu’il se passé dans ces lieux grâce évidemment au soin apporté à la réalisation, mais aussi via les petits flash back disponibles au fil de la progression.

Côté gameplay, tout semble déjà presque au point également. On a ici un TPS pur jus, de l’action tant en solo qu’en coopération multijoueurs, des sensations en tout genre, des explosions époustouflantes,… et il y a moyen de se faire plaisir avec la playade de petits gadgets (drones, flash lumineux, grenades spéciales,…) disponibles dans l’équipement du héro. A vrai dire, The Division permet même à son joueur de caractériser un peu son agent en privilégiant telle ou telle arme, tels gadgets en fonction de ce qui est nécessaire à la mission. Ainsi il est possible de se spécialiser dans le heal, la puissance pure ou dans la captation de l’attention des ennemis par exemple. Mais quoi qu’il arrive, tout affrontement gardera un aspect particulièrement tactique qui ne permettra pas de se la jouant bourrin à chaque coup. En multijoueurs, c’est primordial de faire attention à l’orientation donnée à son avatar car on se croirait réellement dans un MMO. La complémentarité entre les joueurs est obligatoire pour arriver à quelque chose. A savoir également qu’un système d’expérience permettant de débloquer de nouvelles compétences, de nouvelles techniques de combats ainsi qu’un système de loot de nouveaux objets et de progression est évidemment prévu pour que le tout ressemble vraiment à un MMO typé action.

Il me le faut !

Enfin un jeu qui tend vers un genre nouveau !

Enfin un jeu qui tend vers un genre nouveau !

C’est certain, Tom Clancy’s – The Division est parvenu à me mettre une baffe et a su me séduire par sa beauté ainsi que par son originalité. Mais au delà de sa réalisation pratiquement parfaite, d’un concept post-apocalyptique que j’apprécie tout spécialement, d’un gigantesque open world, d’un mode multijoueurs ultra-complet, je vois surtout en The Division un jeu qui veut s’ouvrir vers un domaine encore peu (voir pas encore vraiment) exploité, celui du MMOTPS dynamique et vivant. Cette présentation à la Gamescom me laisse en tout cas des plus rêveur et j’espère sincèrement mettre rapidement la main sur ce jeu ! Malheureusement, on ne sait toujours pas quand il sortira, si ce n’est que ce ne sera pas avant 2015…

 

 

 

 

0 POST COMMENT

Accueil Forums Mon coup de coeur Gamescom : Tom Clancy’s – The Division

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par Laurent Laurent, il y a 3 ans et 1 mois. This post has been viewed 968 times

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.