Rendez-moi ma virginité !

— Bastien
/ Aperçus / Fractal V7 : L’ordre dans le chaos

Fractal V7 : L’ordre dans le chaos

La décadence humaine à l’état pur !

Laurent le 11 septembre 2014

Oui je suis un lâche, être humain faible, une victime du système qui paie pour jouer aux blockbusters des grosses boîtes de production qui respirent à coup de millions de dollars. Oui je les achète comme un con pour y jouer quelques heures voir quelques jours puis pour mieux les classer dans les oubliés de ma vidéothèque. Je suis pourtant conscient depuis longtemps que pour prendre du plaisir (même sexuel) je ne suis pas toujours obligé de payer ! C’est pourquoi j’ai décidé de vous parler aujourd’hui d’un jeu web 100% belge, une page à laquelle je me connecte tous les jours depuis plusieurs années et qui arrive à éclipser tous les soit disant hits d’Activsion, Ubisoft et autres Electronic Arts. Je ne sais pas pourquoi, c’est comme une drogue, je reviens sans arrêt sur www.fract.org !

Pour placer le décor introductif de cette « expérience » de la meilleure des manière, sachez que d’après ses concepteurs, chaque joueur ne serait qu’une grosse merde IRL, ne représentant aucune promesse d’avenir et que personne ne peut plus rien pour eux si ce n’est la grande faucheuse. C’est déjà mort, foutu, cramé et me concernant, ils ont probablement raison. C’est pour cela qu’avec leur extrême bonté, ou leurs meilleurs intentions on ne sait pas trop, ils nous proposent une alternative intéressante avec le jeu: Fractal – L’ordre dans le chaos. Le Fract, c’est l’opportunité de vivre une existence parallèle, une vraie vie où ce que l’on fait, ce que l’ont dit, ce que l’on trouve, ce que l’on mange, ce que l’on bute lâchement, ce que l’on baise (dans tous les sens du terme),… provoque des montagnes de conséquences et vraiment pas que les meilleures.

Osez, vous n'en sortirez que plus forts !

Osez, vous n’en sortirez que plus forts !

Une expérience sociologique ?

Comme le dit si bien Cavey, le belgo-sudiste créateur du jeu :

« Dans un jeu vidéo actuel tout est déjà écrit à l’avance, vécu et revécu pour la même horde de joueurs. Les gamers se contentent de tourner en rond, de suivre le mouvement et de parcourir passivement des scénarios prédigérés ».

Ce qui me plait à moi avec Fractal : L’ordre dans le chaos, c’est que c’est précisément dans ce domaine qu’il tente de marquer sa différence. Cette page web propose à son joueur de devenir le moteur du jeu, le créateur d’un monde, un acteur à part entière du déroulement des choses sur laquelle il a plus ou moins d’emprise. Le gamer ne sait plus être le spectateur passif de la même histoire, puisqu’il n’y en a pas ! Quand on y joue, il n’y a pas de fil conducteur à suivre bêtement, il n’y a aucun background, Fractal reste toujours un jeu construit et géré par les joueurs uniquement. Et ça c’est cool ! On se lance dans une aventure, sans savoir ne serait ce que 1% de ce qui nous y attend.

L’écran principal de Fractal, c’est ça…

En débarquant sur Fractal, après une brève création d’un avatar. On débarque comme un cheveu dans la soupe, perdu au milieu de nul part dans un immense désert post-apocalyptique, avec comme seul réconfort quelques rations qui permettrons de survivre quelques lunes et rien de plus. La présence d’autres joueurs aux alentours n’est pas toujours positive puisque s’ils n’ont pas envie de faire ami-ami avec vous ou de commercer, rien ne les empêche de venir vous violer sauvagement, ou de vous voler vos provisions, ou de vous buter tranquillement pour vous bouffer, ou le tout en même temps ! Ce n’est qu’une question de points de vue, de points de vie et de points de compétence… Et vu que le Fract c’est un peu comme la vie réelle, bin quand on meurt, on meurt. Il n’y a plus rien après. Sauf qu’on peut quand même recommencer un nouveau perso si on a envie. Comme disait si bien la maman de Forrest Gump : « La vie c’est comme une boîte de chocolat », on ne sait jamais sur quoi on va tomber ». Ici au moins, le 1% de chose qu’on savait avant de se lancer dans le jeu, c’est qu’on sait que le pire est toujours à venir !

Avec un peu de chance, on se fait rapidement recruter dans un petit groupe dont le leadership revient à une petite fille mégalomaniaque à la capuche rouge, gérant de main de maître un gars pas très malin qui se prend pour un vampire en quête de rédemption, un ex-dentiste psychopathe, une sorte de Sandra Kim suicidaire, une réincarnation bienveillante de Lance Armstrong ou que sais-je encore. Attendez vous à rencontrer rien que du beau monde dans cet univers ! Dans tel cas, c’est uniquement pour nos talents de cuisinier, de chercheur d’eau, de constructeur,… et histoire que tout un chacun puisse survivre grâce aux aptitudes des autres membres de l’équipe que vous serez invité à la rejoindre. Si on a vraiment de la chance, peut être que ceux-ci font même partie d’une communauté toute proche et qu’ils vous y présenteront ! La vie en bidon-ville est quand même un peu moins désagréable que la solitude dans le désert, parole de l’immonde catcheuse black de 128 kg que j’incarne actuellement.

Là où tout est possible

Il faut s’armer pour être compétitif ! Au début, c’est pas facile.

Le concept de base du jeu toujours resté le même depuis que Fractal existe : offrir aux joueurs un monde vierge, fraîchement apocalyptisé, pour leur permettre de… faire ce qu’ils veulent ! Tout est possible ici grâce au RP, on peut tout jouer et les possibilités d’actions proposées par les créateurs sont aussi multiples qu’incroyables. Se promener innocemment : C’est possible. Devenir un espion pour la solde d’une communauté ennemie extérieure : C’est possible. Esclavager les passants pour mieux le violer de temps en temps puis les vendre : C’est possible. Devenir un grand médecin renommé : C’est possible. Organiser des rébellions avec ses potes : C’est possible. Devenir malade en bouffant le cadavre d’un de vos compagnon décédé : C’est aussi possible. Chevaucher les plaines du Fract à dos de chameau : C’est même obligatoire ! Il faut le voir pour le croire, ce type de gameplay permet vraiment de tout faire et vu que le tout se joue avec d’autres joueurs humains, les possibilités scénaristiques et le déroulement des évènements est toujours aussi inattendu qu’inimaginable.

Tous ces objectifs sont très long à atteindre et ne s’atteignent uniquement qu’en cas de survie du personnage. Ce qui est loin d’être fastoche vu dans le monde dans lequel il faut progresser. On ne débute qu’avec quelques misérables rations et quelques pauvres points de compétences. Il faudra développer ses aptitudes à force de travail régulier ou suivre des entraînements pour pour devenir quelqu’un fort ou de respecté, tout en sachant qu’il faut aussi se protéger contre les ennemis, entretenir ses amis, bien continuer de manger, de boire et de consommer fréquemment des médicaments, sinon les pertes impromptues de PV et autres maladies suspectes feront leur apparition. Puisqu’on ne sait effectuer qu’un nombre limité de déplacements et qu’une seule action par lune, il faut agir avec stratégie et intelligence, surtout lorsque le danger n’est pas loin. Vaut il mieux user son jeton d’action pour attaquer l’ennemi que de l’utiliser s’assurer une production de vivres devenant très rare ? Voir l’utiliser pour doubler ses déplacements pour courir bien vite se mettre à l’abri ? Ou faire encore autre chose de pathétique et désespéré ? La meilleure solution n’est jamais facile à trouver et à chaque fois, elle peut vous coûter la vie.

Avec un peu d’imagination

La question qui tue : Que faire avec mon jeton d’action ?

Je crois que je me rend sur ce site depuis près de 6 ans. Pourquoi donc est ce que je vous parle de Fractal aujourd’hui, alors que Fractal n’est pas une nouveauté ? Tout simplement parce qu’il vient de subir une gigantesque mise à jour, une remise à zéro de son monde et qu’il lance depuis quelques jour l’Alpha de sa V7. Avec elle-ci, nous pouvons nous attendre à encore plus de nouveautés, de possibilités, de fantaisies et de pure folie ! Accéder à cette version non-finalisée (toutes les fonctionnalités ne sont pas encore actives et que de nombreux bugs subsistent), ce serait pour vous l’occasion rêvée de vous essayer à cet univers de dinguos, histoire de vous donner un superbe aperçu des concepts du gameplay, de l’apprivoiser sans encore avoir trop de retard par rapport aux autres joueurs et sans non plus redouter une mort rapide et désagréable. Ok, le jeu n’est toujours pas super affriolant au niveau de ses graphismes et de son interface, mais il ne faut pas oublier que ce sont des gars bien de chez nous qui y bossent dans leur cave après le taf fin de journée, quand leurs sales gosses leurs permettent. Et quand on sait ça, avec un peu d’imagination et d’amour on ne voit que des merveilles à l’écran.

Il faut savoir que le Fract ne demande pas non plus énormément d’investissement de base, tant financièrement (puisque c’est gratuit) que physiquement. Comme je vous le disais, le joueur à un jeton d’action et quelques points de déplacements à utiliser sur une lune. Tout en sachant qu’on change de lune tous les mercredi et dimanche soir, cela fait deux actions à faire par semaine. Mais bon, rien ne vous empêche non plus d’être à fond dans du RP, de contacter sans arrêt vos amis dans le jeu pour créer des échanges, de commercer et de jouer au stratège durant quelques heures tous les jours afin d’évaluer les meilleures options avant l’agissement, apprendre encore et toujours sur les règles et techniques de jeu,… C’est d’ailleurs dans cette optique que le jeu propose tout son charme et que le plus de possibilités s’offrent aux joueurs !

Bouffé ou être bouffé

A essayer de toute urgence !

Cette expression n’a de sens à mes yeux que depuis que je joue à Fractal et dieu sait que je l’ai vérifiée puisqu’elle se dit là bas au premier degré. Le Fract donne la possibilité à ses « Fractaliens » de créer et de vivre dans leurs univers plus ou moins tordus et aux moralités plus ou moins recommandables. A eux de savoir ce qui se cache au fond d’eux et ce qu’ils ont envie de faire de leur existence, tout est permis ! C’est d’ailleurs pour ça que Fractal me tient depuis autant d’années. Comme je vous le disais, Fractal est un monde de fou et on ne sait jamais, ô grand jamais, ce que nous réserve la lune suivante, ni même si on sera encore en vie tiens… On est sans cesse surpris par la tournure des choses, pris et bouffé par cette méfiance que l’on éprouve envers les autres joueurs qui cachent tous très bien leur réelles intentions et par cette insatiable besoin de savoir jusqu’où on serait capable d’aller pour ne pas crever de faim, de soif ou d’une MST seul dans le désert.

Cette V7 de Fractal devrait offrir aux joueurs une expérience inoubliable et qu’il faut au moins essayer. C’est pourquoi, je vous conseille aujourd’hui de vous y inscrire, d’y créer votre premier personnage et enfin de vous lancer dans le grand bain !

Fractal : L’ordre dans le chaos V7 Alpha se joue en cliquant ici : www.fract.org

La page Facebook du jeu se trouve en cliquant ici : https://www.facebook.com/groups/19097938320/

Le Blog de Fractal où on en apprend plein sur les créateurs : http://blog.fract.org/

Le channel Youtube super marrant : https://www.youtube.com/channel/UCjgt1uUSxIl92tfbka-2s4Q

Quant à moi ‘espère vous retrouver sur le jeu très prochainement, mais uniquement si vous me promettez qu’on sera amis et que vous ne penserez pas trop à me buter. Je vous laisse avec une des nombreuses vidéos de présentation de cette V7, nouvelle évolution tant attendue par les fidèles joueurs du jeu et enfin disponible depuis quelques jours.

 

 

 

 

 

0 POST COMMENT

Accueil Forums Fractal V7 : L’ordre dans le chaos

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par Laurent Laurent, il y a 2 ans et 8 mois. This post has been viewed 1902 times

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.