Rendez-moi ma virginité !

— Bastien
/ Actualité / Activision VS Noriega

Activision VS Noriega

Jeu, politique, trafic de coke & CIA

Gilles E le 22 octobre 2014

Le Panama est un pays d’Amérique centrale deux fois plus grand que la Belgique et trois fois moins peuplé. Sur la carte du monde, il est très important vu que son célèbre canal permet aux navires d’économiser 13 000 kilomètres lorsqu’ils souhaitent passer du Pacifique à l’Atlantique. N’oublions pas qu’avant 1914, ils étaient, jusque-là, obligés de passer par le cap Horn et le passage de Drake… Trêve de géographie, on n’est pas là pour revoir son trivial…

Noriega

Comme tous les dictateurs qui se respectent, Manuel Noriega est né dans un quartier pauvre (du Panama sinon le paragraphe précédent ne servait à rien !). S’il n’a usé ses fesses sur les bancs de l’UCL pour passer son certificat d’aptitude pédagogique adapté à l’enseignement supérieur c’est tout simplement parce qu’il s’en foutait pas mal, ce qui l’intéresse, c’est plutôt le renseignement…  Il suivra de nombreuses formations notamment au Pérou, aux USA et ailleurs. En 67, il est recruté par la CIA et travaillera pour cette agence pendant pas loin de 30 ans. Il est de tous les coups tordus et d’État, oint par les USA, l’Oncle Sam ferme les yeux sur le trafic de drogue, les rackets (et les droits de l’Homme mais ça, tout le monde s’en fout). Peu à peu, on feint de se rendre compte que l’homme n’est pas vraiment un chic type, que c’est un agent double, qu’il couche avec Fidel Castro, chef d’État Cubain honnit par ce même Oncle… Que Noriega, aussi appelé « Face d’Ananas », trompe ce même Fidel avec Pablo Escobar, le boss du cartel de Medellín, considéré comme le plus grand réseau de drogues dans le monde et dans les années 1980… En mai 89, suite à une élection délicatement truquée Noriega devient Président et il déclare la guerre aux États-Unis… Bush père, monte alors sur ses grands chevaux et sur un porte avion et lance l’opération Juste Cause. Noriega se planque à la nonciature de Panama et il se rend enfin le 3 janvier 1990, ses oreilles étant en compote suite à la diffusion à très haut volume de divers morceaux de rock… Bon, j’espère que tout cela vous aidera à enfin récolter tous les camemberts mais il est temps d’arriver au coeur de l’information !

Activision

Jugé et condamné à Miami, il sera aussi condamné en France et au Panama. Aujourd’hui, il y habite une charmante petite cellule du centre de détention d’El Renacer. Ce que je ne vous ai pas encore dit c’est qu’il a des enfants et qu’il est même grand-père ! En 2012, dans sa cellule, il apprend par la bouche de son petit-fils, gamer appliqué et assidu, qu’Activision société américaine éditrice de jeux vidéo, dont Call of Duty, s’est inspirée de sa vie mais aussi de sa face dans l’épisodeBlack Ops II et que, comme c’est étrange, on lui donne le rôle du méchant bonhomme ! Dans le jeu, il assassine deux de ses propres soldats. Selon lui, il n’est pas “responsable de multiples crimes haineux fictifs”. Le jeu donnerait “la fausse impression qu’Activision a été autorisé par le plaignant à utiliser son image”,… Le plus drôle dans l’affaire c’est aussi qu’il souhaite profiter du milliard de dollars généré par la vente du jeu.

Le procès est en cours depuis le 17 octobre et les discussions sont intéressantes et délicates … L’éditeur défendu par l’ex-maire de New York Rudolph Giuliani, déclarant : « Manuel Noriega n’est pas plus qu’un personnage accessoire dans Call of Duty et ne mérite pas le moindre centime dans ce procès grotesqueSi l’accusation venait à gagner, ce procès mettrait fin entièrement au genre de la fiction historique. Je suis très impatient de retourner au tribunal pour défendre les créateurs de « Call of Duty » contre ce meurtrier avéré qui cherche à tourner en farce le système judiciaire américain et attaquer notre liberté d’expression. Noriega était un personnage-clé de l’histoire des années 1980. Des livres ont déjà été écrits sur le général Noriega, là n’est pas la question. La question est de savoir si un jeu vidéo peut proposer une reconstitution exacte de son personnage ».

La suite ?

Si on espère que le Noriega perde la face … J’espère tout de même ne jamais retrouver la mienne de tête dans une des productions d’Activision ! D’accord, les collègues ont des têtes de Skylander mais bon … On vous informera de l’issue du procès !

Fiche de jeu

Titre: Call of Duty: Black Ops II Développeur(s): Treyarch Editeurs: Activision/Square Enix Genre(s): Real-Time Strategy/First-Person Shooter Date de sortie: 13/11/2012 Plateformes: X360 PS3 XBGS PS3N PC WIIU ESRB: M
0 POST COMMENT

Accueil Forums Activision VS Noriega

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par Gilles E Gilles E, il y a 2 ans et 5 mois. This post has been viewed 858 times

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.