Rendez-moi ma virginité !

— Bastien
/ Aperçus / [Preview] World of Warships

[Preview] World of Warships

Prêt à défoncer la grande barrière de corail ?

The Dude le 26 avril 2015

Amateurs de très gros calibres, bienvenus dans l’enfer de rouille et de sel : World of Warships va aborder incessamment sous peu et nous emmener dans le maelström de combats navals entre ces Léviathans de la mer ! Petite preview de ce troisième titre qui nous mène, après les terres et les cieux, sur les champs de batailles maritimes !

Mais d’abord, commençons par le commencement. C’est en 2011 que Wargaming nous propose World of Tanks, jeu multi-joueurs de combats entre chars de différents gabarits et de nationalités diverses de tous les conflits armés du XXème siècle. Qui s’est vu suivi de près par World of Warplanes, qui transfère le gameplay du plancher des vaches en combats de dogfight à trois dimensions à bord d’avions, eux aussi emprunts de l’arsenal iconique des zincs des deux guerres mondiales. En participant aux combats, le joueur gagnera en crédits ainsi qu’en points d’expérience et il pourra avancer dans l’arbre technologique et débloquer des engins de plus en plus puissants, entraîner ses équipages et ajouter des améliorations. Les jeux sont en free-to-play, avec une tangente freemium car on peut acheter des crédits via leur boutique online et ainsi accélérer sa progression, voire débloquer des machines de guerre « premium ».

C’est pas l’homme qui prend la mer …

Il ne pouvait donc être que logique de voir Wargaming s’en prendre, pour son troisième titre, aux combats navals. Une fois de plus, on est dans l’ère classique des conflits mondiaux, et pour l’instant, il n’y a que deux nations : les Etats-Unis et le Japon. Comme dans les deux autres jeux, on a la possibilité de choisir entre trois classes : destroyers, croiseurs et porte-avions coté USA, cuirassés coté Japon. Les fans de la série vont tout de suite dresser leurs oreilles : on a en effet une asymétrie entre les factions (pour l’instant, en tout cas, le jeu étant toujours en beta fermée). En effet, là ou l’avancement et les classes sont plus conventionnels pour le Japon, les States voient donc l’apparition de porte-avions et un gameplay fondamentalement différent pour le type de jeu – lorsque vous piloterez un de ces aéroports flottants, vous entrerez dans une partie de STR. Pas de visée au canon, pas de déplacement facile, votre tache sera de lancer des escadrilles de chasseurs, avions-espions, avions-torpilleurs et autres bombardiers que vous guiderez comme dans un bon vieux STR à l’aide d’une carte dressée pour l’événement.

… c’est la mer qui prend l’homme.

Pour le restant des classes, c’est plus classique. Ainsi, les Destroyers, véritables scouts légers ultra maniables et rapides, pourront lancer des attaques éclairs tout en utilisant des fumigènes et surtout lancer des attaques dévastatrices de torpilles sur des croiseurs et cuirassés, mais en contrepartie, ils se retrouvent extrêmement vulnérables à toutes sortes d’attaques. Les croiseurs, eux, sont plus polyvalents et pourront s’attaquer aux destroyers et aux cuirassés, mais leur première objectif restera le support, surtout en matière de couverture anti-aérienne. Finalement, les cuirassés avec leurs énormes canons se tiendront à distance et canarderont tout ce beau monde à des distances allant jusqu’à couvrir les 10 à 15 kilomètres. La moitié de la carte de jeu en somme. Inutile de préciser que le malheureux Destroyer qui aura eu la bonne idée de s’en approcher sans prendre de précautions se verra rejoindre les fonds marins de Jacques par une salve bien placée.

On retrouve donc le gameplay typique des deux autres jeux, mais sur une échelle bien plus grande. D’ailleurs, tout est vu en plus grand, plus posé : les navires se déplacent lentement, sont vraiment très peu maniables, il faut donc bien prévoir ses trajectoires à l’avance. Idem pour les tirs : les tourelles s’alignent que très lentement sur les cibles, et idéalement, il faut présenter le coté de son navire à l’ennemi pour pouvoir profiter de l’ensemble de ses canons et pouvoir délivrer toute la puissance de feu. La recharge étant relativement longue, on a tout intérêt à bien faire sa trigonométrie en tête, car si on doit tirer sur un navire qui se déplace à une certaine vitesse, en tenant compte de la vitesse que votre rafiot s’imprime à lui même, selon sa position à un instant « T » et en gardant à l’esprit que les ogives peuvent prendre quelques secondes avant de toucher leurs cibles … Bref, vous voyez le tableau.

Tout cela semble étre très calculé mais je vous rassure, le tout est très fluide, intuitif, on tire une première salve, on ajuste, on envoi toute la sauce. C’est beaucoup plus stratégique et réfléchi que Tanks ou Warplanes.

Bref, un peu de renouveau dans la série; il faudra maintenant voir au niveau des nations additionnelles, s’il va y avoir encore plus de diversité dans les navires, et surtout, voir si le gameplay asymétrique entre cuirassés et porte-avions va être maintenu, car c’est une décision de taille : plus que dans les deux précédents opus, le choix de votre nation induira à terme votre gameplay. Et seuls les plus acharnés auront le courage (ndlr.: et le temps) de se faire la main avec diverses nations.

Pour finir, il faudra évidemment voir ce que le grand concurrent du genre au complet, j’ai nommé Gaijin – War Thunder – est en train de nous concocter. L’intégration des cuirassés est depuis un moment en cours de développement, sans plus de précision pour l’instant.

Fiche de jeu

Titre: World of Warships Développeur(s): Wargaming.net Editeurs: Wargaming.net Genre(s): Action/Simulation Date de sortie: Plateformes: PC
1 POST COMMENT

Accueil Forums [Preview] World of Warships

Ce sujet a 1 réponse, 2 participants et a été mis à jour par  Aurore, il y a 2 ans et 2 mois. This post has been viewed 1467 times

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #21630

    Aurore
    Participant
    Mesetas: 46
    Classe: Lépreux en manque d’amour

    D’habitude, je ne suis pas très fan des jeux de batailles maritimes. Néanmoins, ton article sur celui-ci m’a beaucoup plu.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 ans et 2 mois par  Aurore.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 ans et 2 mois par  Aurore.
Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.