Rendez-moi ma virginité !

— Bastien
/ Catégorie / Actualité

Dragon Quest VII 3DS : Tout ce qu’il faut savoir en vidéo

Je l’aime déjà…

Il ne reste plus que quelques jours a attendre avant la sortie de Dragon Quest VII sur Nintendo 3DS. Le géant nippon et Square Enix s’associent aujourd’hui afin de nous proposer une vidéo de présentation super complète de tout ce qu’il y a à savoir sur ce fantastique jeu jamais sorti chez nous et c’est très prometteur.

Dragon Quest VII gameplayJe vous propose aujourd’hui une nouvelle vidéo de Dragon Quest VII, laquelle se distingue des autres parce qu’elle est traduite en français, mais également parce qu’elle offre une présentation générale assez complète de ce RPG épique qui n’a jamais pu passer nos frontières avant cette adaptation 3DS. Une occasion parfaite donc d’en savoir plus sur son aspect graphique, sur le système de combat, les environnements, les thématiques abordées,… à peu près tout ce qu’il y a à savoir avant d’en faire son acquisition quoi !

Fan de Dragon Quest, je l’attend avec impatience et il ne devrait tarder puisqu’il devrait être disponible dans quelques jours, le 16 septembre prochain !

[Découverte Indé] Zombie Night Terror

Return of the Living Lemming

Petite trouvaille sympa faite récemment sur Steam. Il s’agit de Zombie Night Terror qui est le résultat abominable du bon vieux Lemmings, sorti en 1991, s’il avait eu la bonne idée de faire des petits avec le genre de films Zombies. C’est pas clair ? Explications !

Lemmings, vous avez dit Lemmings ?

Lemmings, si vous vous en souvenez, mettait en scène ces adorables petits rongeurs aux tendances suicidaires. En effet, le titre était composé de niveaux dans lesquels le joueur devait essayer de sauver un maximum de Lemmings, en transformant certains Lemmings-clé, afin d’empêcher ces petites créatures de se précipiter vers une mort certaine, le plus souvent induite par la gravité et les impacts divers sur le plancher des vaches. En effet, la horde de Lemmings, une fois lancée, se dirigeait, au défi de tout instinct de survie, vers une mort certaine. Pour éviter cela, on pouvait transmuter les Lemmings en stoppeurs, foreurs, constructeurs de pont, et ainsi de suite. Une mécanique simpliste qui vous permettaient de guider le troupeau vers la sortie du niveau.

La même chose, mais différemment.

Zombie Night Terror garde le même gameplay – la mutation – de son vénérable ancêtre, et remplace les Lemmings par des Zombies. Comme dans Lemmings, la plupart du temps, il faudra diriger les Zombies vers la sortie pour finir le niveau. Chaque niveau propose des objectifs optionnels comme par exemple « ne pas perdre un seul Zombie », ou alors « tuer tous les humains ». Pour y arriver, vos Zombis peuvent donc prendre des formes mutantes, comme par exemple l’Overlord, un Zombie qui dirige ses « collègues » dans une direction précise. Autre exemple, le Zombie explosif, très utile pour se défaire de barrières ou tout simplement faire un carnage au milieu des humains. Ces mutations peuvent se combiner entre elles, permettant des approches différentes à chaque niveau. Vous disposez d’un nombre fini de Zombis par niveau, qui peut être augmenté en laissant faire les Zombis ce qu’ils peuvent faire de mieux : croquer de l’humain. Mais attention : tous les humains ne sont pas que de la pâture. Les niveaux sont parsemés d’humains armés, et les éviter, voire les tuer, constitue un challenge additionnel pour le joueur.  Ainsi, chaque niveau constitue un ensemble de puzzles à résoudre pour faire grandir la horde cannibale, éviter les pièges, surmonter les obstacles et la faire sortir du niveau. Et contrairement à Lemmings, le niveau de difficulté monte assez vite, et il n’est pas rare de se fasse éliminer au dernier moment dans la hâte et par manque d’anticipation.

Brrrraaaaiiiiiinnnnnssssssss!!!!!

Le tout est présenté, comme son aïeul, en pixel art, mélangé à la sauce films d’horreur de série B. Les aficionados du genre retrouveront d’ailleurs très rapidement références aux fleurons du genre, surtout les films d’horreur « comiques » et grand-guignolesques comme Retour des Morts-Vivants, Re-Animator et autres Evil Dead. D’ailleurs, les différents niveaux sont groupés en « films » et suivent un scénario digne de ces mêmes films d’horreur duquel Zombie Night Terror tire le gros de son inspiration.

Bref, si vous êtes un nostalgique de Lemmings, si vous aimez les jeux à Zombies et que ça vous fait plaisir de changer de côté, ou si tout simplement vous aimez les puzzle-games soumis à une contrainte temporelle (car il faut anticiper et avoir les réflexes vifs et aiguisés pour guider vos cadavres ambulants!), Zombie Night Terror est pour vous !

 

Sympa la mise à jour 4.0 de la PS4 !

Parce qu’un petit lifting ne fait de mal à personne

Depuis quelques semaines maintenant, j’ai l’occasion de tester dans ses moindres retranchements le nouveau firmware de la PS4, la fameuse et tant attendue « version 4.0 ». Il y a du bon, de l’utile, du pratique, quelques retouches esthétiques,… c’est un vrai petit vent de fraicheur cette mise à jour !

Testée depuis ses débuts, j’en suis aujourd’hui à la version d’essai « 4.0 Bêta 3 » et j’ai envie de dire qu’elle me plaît vraiment bien maintenant ! Au delà des simples changements esthétiques qui empêchent le joueur assidu que je suis de se lasser des menus de la PS4, j’avoue que ce nouveau Firmware apporte quelques nouveautés assez sympathiques et qu’il propose une véritable évolution de l’interface PS4. Cette mise à jour la rend encore plus ergonomique qu’elle ne l’était déjà et d’autant plus agréable à parcourir. Quelques icônes ont donc changé de forme, de nouveaux fonds d’écran ont fait leur apparition, l’affichage de quelques aspects visuels aussi, mais là n’est donc pas le plus important.

Le plus important c’est qu’à aucun moment, et malgré mes innombrables heures de jeu à The Division, FIFA 16, Dark Souls3 et j’en passe tant en solo qu’en ligne, jamais ma console n’a planté ! Un firmware stable, c’est déjà beaucoup je vous l’assure. Vient ensuite mon deuxième bonheur : la possibilité de créer des dossiers afin de classer le contenu (jeux-applis) de la console ! Enfin cette option vient m’aider à mettre un peu d’ordre dans tout ce qui est installé sur ma console. J’adore, c’est facile à créer, facile à gérer.

Visiblement, la bibliothèque de jeux a elle aussi été bien retouchée. Elle se divise en deux parties, une pour répertorier tous les jeux et leurs DLC qui sont installés sur le disque dur de la console, une qui reprend tous les contenus achetés mais qui ne sont pas téléchargés sur la machine. C’est pratique pour bien distinguer les contenus et aller rechercher l’un ou l’autre achat en quelques pressions de touches de Pad.

C'est pas mieux comme ça ?

C’est pas mieux comme ça ?

La surprise se trouve quant à elle du côté des « menus rapides », menus que nous atteignons en pressant la touche PS centrale de la manette. Le menu ne prend maintenant que très peu de place (plus ou moins un tiers de l’écran) sur le côté gauche et permet donc un affichage du jeu en cours simultanément. Il reprend également bien plus d’options qu’avant (voir image ci contre). Idem pour le menu « Partager » qui repend les mêmes avantages et qui s’avère bien plus efficace.

Autre option pratique, via le menu principal en parcourant la liste de vos jeux, il est maintenant possible de voir les qui de vos amis est en train d’y jouer et il est possible en une pression de X de directement les rejoindre dans leur partie en ligne. Pas de perte de temps et la plupart du temps, ça marche !!!

Et enfin, même si cela m’attire moins car je ne suis guère collectionneur, la liste des trophées a elle aussi été remaniée. Elle propose désormais de connaître les conditions d’obtention des trophées en affichant les détails de ceux-ci. Comme ça, le chasseur de trophée sait comment il doit faire pour les obtenir ! Pratique 😉

La mise à jour 4.0 semble donc bien née. Mais elle ne devrait visiblement pas en rester là et d’autres fonctionnalités devraient encore débarquer dans un avenir proche selon Sony PlayStation, mais quoiqu’il arrive je pense qu’elle devrait contenter tout le monde, apporter ce que nous recherchons tous : de la stabilité, toujours plus de rapidité, de fluidité et d’efficacité. En tout cas, moi j’adhère et normalement, elle ne devrait plus trop tarder à débarquer pour tout le monde dans sa version définitive !

Parisien : Construis ton Parc !

Passer de Sim City à la réalité ? C’est, presque, ce que propose Eric Lejoindre, maire socialiste du 18e arrondissement de Paris !

L’idée ? Utiliser un simulateur – un poil sommaire – pour concevoir les allées, bassins, éléments de mobilier urbain des 6,5 hectares du futur parc de Chapelle Charbon. Attention tout de même, les délais de construction sont sensiblement différents… Il faudra attendre 2020 pour que les choses se mettent en route ! Ce délai permettra à la mairie de finaliser ces plans.

Le jeu, disponible jusqu’au 30 septembre, a été créé par l’agence Digiworks. Il permet de disposer des différents éléments du parc en 3D isométrique. Dès le début, l’architecte paysagiste qui sommeille en nous, doit réfléchir aux besoins des nombreux et différents utilisateurs du parc : il y a les joggers, les enfants, les mémés, les amis, … mais aussi aux réalités du terrain et à celles, moins poétiques, du budget.

Les possibilités sont assez nombreuses et permettent de personnaliser les projet : pelouse, bosquet, transat, piste de skate, table de pique-nique, cafétéria, mais aussi espace de théâtre, kiosque, parcours accrobranche, pistes de BMX, jardins partagés, … un rêve ! Une fois que c’est fait, vous pouvez soumettre votre idée parce que c’est bien d’une idée qu’il faut parler. Bref, c’est ludique et divertissant même si cette idée aurait déjà été exploitée par la ville de Gand.

 

 

7 septembre 2016 : Date inoubliable pour Sony ?

Les réponses et les suprises que nous attendons…

Le mercredi 7 septembre 2016 est une date particulièrement attendue par la communauté de joueurs PlayStation puisqu’il s’agit précisément de la date à laquelle Sony organisera son énorme évènement privé à New York. Nous espérons tous, moi le premier, que la firme nippone choisira ce jour pour nous présenter plein de nouveautés géniales et enfin officialiser quelques unes des gosses rumeurs qui circulent, notamment celles relatives à d’éventuelles nouvelles consoles. La conférence de presse qui en découlera va t’elle mettre la misère à la concurrence et rester gravée dans nos mémoires ?

Les vidéo d'Unboxing de la PS4 Slim semblent plausibles !

Les vidéo d’Unboxing de la PS4 Slim semblent plausibles !

Dans une dizaine de jours Sony Computer Entertainement organisera un Big Event à New York comportant une énorme conférence de presse pleine d’infos croustillantes. Et si il s’agissait de la plus énorme conférence que nous ayons jamais vu ? Je me permet de rêver un peu car les rumeurs sur le net sont de plus en plus nombreuses et je pense qu’il serait grand temps d’officialiser la plupart d’entre elles ! En premier celles concernant ses machines et ses accessoires :

  • Une « PS4 Slim » ? : PlayStation que vous avez sans doute déjà vu sur le net ces deniers jours, puisque plusieurs vidéos (que je vous place en fin de page) et quelques photos ont étrangement fuité depuis quelques jours. Mais en vrai on ne sait toujours rien sur elle si ce n’est qu’elle serait irrémédiablement moins massive. Et si, à l’instar de la Xbox One S, elle était particulièrement sympa, accessible financièrement et dotée d’un beau gros disque dur ? Ce serait top non ?
  • Une « PS4K Neo » ? : PS4 que l’on annonce beaucoup plus puissante (en même temps ça aussi c’est logique), qui gère bien mieux la RV, qui améliore la qualité visuelle des jeux, mais on la dit également plus épaisse et plus lourde que le modèle actuel. Qu’en est il vraiment ? Et si tout ça était vrai et pas trop cher ?
  • Une nouvelle manette Dualshock ? Un nouveau Pad PS4 serait en cours de fabrication selon de nombreux sites internet. Un brevet et un nom auraient été déposés pour la désigner (CUH-ZCT2G). Une vidéo suspecte tourne aussi sur le net présentant cette manette avec une barre lumineuse supplémentaire. Si elle pouvait en plus un peu mieux tenir la route au niveau de sa batterie, moi je serais super heureux !
  • Des nouveaux contrôleurs PlayStation Move ? La aussi un brevet aurait été déposé pour désigner ce nouvel accessoire (CECH-ZCM1G), qui selon les bruits de couloir, devraient améliorer le plaisir de jeu en combinaison avec les lunettes de réalité virtuelle Made in Sony. Et pourquoi ne serait il pas offert avec la PS4K Neo ou avec le PlayStation VR ?

Il y a d’autres rumeurs sur la toile, mais pour ma part j’espère sincèrement que ces quatre cas seront abordés très concrètement et que nous en saurons tout dans les moindre détails. De leurs caractéristiques techniques les plus pointues, à leur prix en passant par leur design sous toutes les coutures et surtout leur date de disponibilité, je veux tout savoir à leur sujet ! Fort à parier que Sony présentera avant tout cela le PlayStation VR pendant quelques plombes, les lunettes de Réalité virtuelle dédiées à la PS4 qui seront disponibles chez nous à la mi-octobre (499€), seront plus que probablement bien mises en avant avec quelques scènes de plein jeu. Et parce que chaque rêve n’est jamais parfait, je m’attend ensuite à un bon quart d’heure de présentation les minuscules nouveautés à venir sur le PlayStation Now…

Avec une barre lumineuse en plus !

Avec une barre lumineuse en plus !

Côtés jeux, je me dois de rester réaliste et je ne m’attend rien de bien spécial. Je me doute que nous avons tout vu, tout découvert lors de l’E3 et durant la Gamescom. A mon avis, et même si j’espère de tout cœur une belle surprise cachée jusqu’à ce jour pour la cause, nous n’aurons rien de neuf à nous mettre sous la dent hormis quelques nouveaux trailers.

Je suis ainsi très pressé d’arriver à cette fameuse date du 7 septembre afin de savoir ce que Mr Sony nous a gardé secret et je croise les doigts pour que cette journée reste mémorable. Les rumeurs actuelles seront elles vérifiées ? On se tient au courant et on échange nos avis en live comme d’habitude !

 

Pokémon GO : Retrait des Pokémon Légendaires

Si vous ignoriez leur existence, retournez vous coucher.

pokemon-go

C’est à la suite de la découverte d’un Pokémon Légendaire – Artikodin – dans l’Ohio, aux Etats-Unis, qu’une enquête a été ouverte par la Niantic Corporation, studio de développement du très controversé Pokémon GO.

NANIIIII ?!

En effet, un petit gars avait immortalisé son tête-à-tête avec un Pokémon Légendaire (cfr. vidéo ci-dessous) et à Niantic de rétorquer : NO WAY ! Et pour cause, l’entrée en jeu des Pokémon Légendaire n’était pas encore censée avoir lieu.

Mais les choses sont désormais rentrées dans l’ordre puisque le studio de développement a purement et simplement retiré de la circulation toutes les bestioles sorties avant l’heure pour ensuite nous informer que :

Une poignée de Pokémon légendaires ont été distribués par erreur à certains dresseurs. Grâce à l’aide de nombreux dresseurs, nous avons été en mesure de les localiser et les ramener à la maison sains et saufs.

Il en va évidemment de même pour ceux qui auraient eu la chance d’en capturer l’un ou l’autre. Ils auront donc une case vide en lieu et place de leur trophée. Voilà. Tout est donc bien qui finit bien.

Retrogaming : Nintendo VS Sega, ultime odyssée !

Bonne nouvelle pour votre grand-mère …

… En 2017, et avec un peu de chance, elle sera plus trendy qu’une blogueuse mode ! Bonne nouvelle, encore mais on en manque cruellement pour le moment, ce petit article vise aussi à la culture. Voici donc une introduction historique : dans les grands duels, on trouve David contre Goliath, Vercingétorix contre César, le Réal Madrid contre le FC Barcelone, Trump contre l’intelligence, Nintendo contre Sega… Nous allons plus précisément nous attarder sur ces deux antagonistes. Fin de l’introduction culturelle.

Le précurseur, Nintendo

Fusajiro_YamauchiEn 1889 à Kyoto, Fusajiro Yamauchi fonde Nintendo. Le business de la petite entreprise, la production d’hanafuda, des cartes pour jouer.
En 1970, l’entreprise se lance dans un nouveau rayon : la production de jouets et de bornes d’arcade. Dix ans plus tard, ce seront les game watches – des pixels qui se promènent sur un écran – et en 83 sortira la fameuse Famicom, qui mettra 3 ans pour arriver jusqu’ici et prendra le joli nom de NES. NES pour Nintendo Entertainment System. C’est une console 8 bits, console de première génération. Il s’en vendra plus de 60 millions d’exemplaires ! Les curieux du jeu, retiendront peut-être qu’au Japon, la console se vendait au prix coûtant. Nintendo jugeant que les bénéfices devaient se faire sur la vente des titres et pas sur celle de la machine… Oui, ça fait rêver ! Puisqu’on est dans les titres, il y aura évidemment des Marios, des Donkey Kong, des Dragon avec ou sans Ball, Double, Triple, … En 1990, débarque le Super NES, son auguste prédécesseure se trouve au grenier.

Le bretteur, Sega

L’histoire de Sega est plus récente. En gros, pendant la guerre de Corée, des Américains, qui faisaient dans le juke-boxes, s’associent avec un troisième et fondent la société Service Game Japan… Là aussi, on se diversifie au fil du temps, on importe ce que Wikipédia appelle des machines de divertissement : arcades mécaniques,  juke-boxes et flippers.

Fin des années 70, début 80, Sega se lance dans la production de jeux d’arcade et de titres pour les quelques consoles de l’époque. En 1983, les enfants doivent faire un choix, puisque le jour de la sortie de la Famicom sort aussi la SG-1000, première console de Sega qui connaîtra un succès relatif… Les modèles se succéderont, jusqu’en 2001, année durant laquelle Sega se recentre – exclusivement – sur le développement de jeu. Les ventes catastrophiques de la Saturn et de la Dreamcast, ont coulé le bateau.

Revenons à la fin des années 90 et à la Mega Drive, console star de Sega. Pas loin de 40 millions d’exemplaires seront vendus. Au niveau des titres, on retrouve les plus fameux sur la PS2 (!) grâce à un portage intitulé Mega Drive Collection : des Sonic, Ecco, Golden Axe, Phantasy Star, Shinobi… En 94, le modèle est remplacé par la Saturn.

Le duel

Aujourd’hui, les discussions – toujours intéressantes – entre pro Pomme et pro Androïd, n’en finissent pas. Aux discussions entre pro Beatles ou Rolling Stones ont succédés les discussions entre pro Black M ou Maître Gims… On discute, on discute, on se dispute, on se dispute… C’était pas mieux avant même si c’est pire aujourd’hui !

Le « re »duel !

Le 14 juillet 2016, triste date, Nintendo annonce la sortie – pour le 10 novembre – de la Classic Mini. La console, réplique miniaturisée de la NES contiendra 30 titres préinstallés. Tous figurent au Wall of games : Castlevania, des Mario, Double Dragon, des Zelda… Le prix ? Autour des 60 euros.

Hier, 26 juillet, à la Comic Con, à l’occasion de l’anniversaire de son célèbre hérisson, Sega annonce la sortie – pour octobre – de deux nouvelles versions de la Mega Drive : l’une portable et l’autre de salon. Le prix ? Similaire ? Le concept ? Frère ? On reprend des vieux titres et on les préinstalle…. Ici, on passe de 30 à 80 dont : des Sonic, des Mortal Kombat, des Golden Axe, Tetris…

Le plus ? La possibilité d’installer les cartouches de votre aiëul ! L’autre plus ? La console portable est dotée d’un lecteur de carte SD qui permettra à ses acquéreurs d’importer des jeux préalablement téléchargés. Il est déjà possible de précommander la console sur funstockretro.

And the winner is ?

Si Nintendo a incontestablement remporté la lutte de la pérennité : elle fabrique toujours des consoles, produit des jeux, connaît un succès colossal et fait de l’ombre au porno avec Pokémon Go, … Sur le papier la Mega Drive, nouvelle version, en propose plus… Et Mammy dans tout cela ? Qu’elle se réjouisse, le rétro, le vieux, le poussiérieux donne plus à rêver que l’aujourd’hui !

The VOID : l’autre réalité

VOID, une révolution ? Non, LA révolution

Ce n’est pas tous les jours, toutes les semaines ou même tous les mois qu’on fait une découverte pareille… On a aimé l’Oculus Rift, on l’attend encore, on est près à claquer une centaine des dollars pour le Samsung Gear VR, des milliers de dollars pour l’HTC Vive  mais, mais,… Ces Nessies technologiques font pâles figures et sentent déjà le pâté à côté de ce qu’on a découvert cette semaine !

Dans quelques temps, The VOID deviendra un parc d’attraction bien particulier… Aujourd’hui, c’est une entreprise américaine qui développe des interactions entre un décor – bien virtuel – et des éléments physiques (une cascade, des murs, de la fumée), des objets mais aussi l’humidité de l’air et la température … Comme vous le verrez sur la vidéo qui suit, l’utilisateur casqué et isolé du monde avec son armure technologique plonge dans une autre réalité… Il réagit à ce qu’il voit, entend, ressent alors que rien, dans son entourage immédiat, et bien réel, ne présente le moindre danger.

Sur le site de l’entreprise, on ne parle pas de réalité virtuelle mais d’hyper réalité… Perso, je ne pense pas que cela ait encore le moindre rapport avec la réalité. Un utilisateur témoigne d’ailleurs sur Youtube : « Pendant que j’étais dans le truc,… j’ai regardé en bas et je ne m’attendais même pas à voir mes mains« .

Je veux le même !

La grande question, c’est de savoir comment on pourrait se plonger dans cette expérience, si un jour ça arrivera jusqu’à chez nous … Pour tester, il y a plusieurs possibilités : VOID a développé une chasse aux fantômes dans le musée de Madame Tussaud … mais c’est un peu à New-York, autre possibilité, attendre 2017 et l’ouverture de VOID qui deviendra alors le premier parc de réalité virtuelle !

Une technologie propre

Comme vous l’aurez, probablement remarqué, les appareils (c’est le mot français pour parler des devices) sont fabriqués pour VOID et aucun de ceux mentionnés plus haut. Logique, la force du système c’est qu’il est mobile… Terminer de développer des bourrelets replets en jouant avec ou sans casque interactif ? C’est peut-être bien possible, avec VOID, vous aurez à bouger, courir pour fuir les monstres ou rattraper des vilains ! Il s’agissait, pour moi, de la dernière frontière à franchir pour avoir un jeu qu’on puisse qualifier d’immersif… Je veux bien qu’Uncharted 4 soit décrit comme le jeu le plus immersif de tous les temps mais tant que je peux garder les fesses visées dans mon fauteuil derrière ma manette alors que Nathan saute de rocs en rocs comme en jeune bouc… Il y a comme un décalage ! Bref, pour le grappin, ce n’est pas encore possible mais patiente… ça viendra !

Concours : Gagnez vos places pour The Neon Demon

Envie de se faire peur avant de retrouver votre bulletin ? Gagnez 5 x 2 places !

Nominés dans trois catégories lors du dernier Festival de Cannes, The Neon Demon est un thriller franco-américano-danois… Rien de moins ! On vous propose donc de remporter des tickets pour le découvrir dans les salles obscures ! Attention il sera possible de garder l’écran de son smartphone allumé pour avoir moins peur…

Comme de très nombreuses jeunes femmes, Jesse rêve de faire swinger ses stilettos sur les podiums de Milan et Paris … Pour le moment, ce sont ses Stan Smith qui l’amènent à Los Angeles ou elle compte bien passer du rêve à la réalité.

Son ascension fulgurante et sa pureté suscitent jalousies et convoitises. Mais, très vite, cela se change en mauvais rêve et puis tourne au cauchemar. Les femmes sont obsédées par sa beauté et sa vitalité et qui sont prêtes à tous les moyens nécessaires pour s’en emparer.

Le film est signé par Nicolas Winding Refn. Ce qui ne vous dira peut-être rien mais si je vous parle de Valhalla Rising, Drive, Only God Forgives. J’espère que cela vous parle un tout petit peu.

Au générique Elle Fanning, elle incarne Jesse, l’actrice et manequin Abbey Lee, le bon vieux Keanu Reeves un rien moins speed qu’il y a quelques années et la fantastique Christina Hendricks qu’on a vue dans l’incroyable Mad Men !

Pour participer à ce concours et repartir avec des places de cinéma, likez notre page Facebook, partagez post et laissez un commentaire au bas de la page. Une main innocente tirera les 5 gagnants au sort ce 13 juin 2016 !

Assassin’s Creed : La bande annonce du film dévoilée

« Nous agissons dans l’ombre pour servir la lumière »

Je vous propose de découvrir la toute première bande annonce du film Assassin’s Creed ! Enfin une belle occasion de se faire une idée du contenu et de la qualité de cette grosse production signée Justin Kurzel, laquelle devrait sortir dans les salles de cinéma pour les fêtes de Noël 2016…

Si comme moi vous suivez avec ardeur la saga d’Ubisoft, alors cette bande annone devrait vous ravir ! Elle permet d’en savoir un peu plus sur le pitch, qui selon toute vraisemblance se déroulera en pleine période d’inquisition Espagnole. On retrouve comme prévu l’acteur Michael Fassbender qui s’avère incarner plus que correctement notre héro Assassin. Plus précisément même, il entrera dans la peau de Callum Lynch, un prisonnier condamné à mort qui aura comme seul recours à la mort, la possibilité de revivre les aventures d’un de ses ancêtres via la technologie secrète Animus. Lynch se verra donc confronté au célèbre Ordre des Templiers dans une Espagne moyenâgeuse en plein conflit. La bande annonce confirme également la participation de la belle Marion Cotillard dans un rôle qui reste encore à définir.

acreedmi-1Quoiqu’il en soit, ces bribes de scènes me laissent penser que le film sera particulièrement fidèle à l’esprit des jeux, aux univers mis en place par Ubisoft, tant de par sa qualité visuelle, ses décors, que dans son gameplay, avec de nombreux sauts impressionnants, combats armés, phases de parkour assez impressionnants… La musique et les scènes présentées ici laissent présager un bon film 100% action, comme les jeux que nous connaissons quoi !

C’est de bonne augure j’ai l’impression. Je ne crois pas que nous tenons un film à oscars c’est certains, mais peut être bien une des meilleures production issues d’un jeu vidéo. Bien vite le 21 décembre 2016 que je puisse me rendre au cinéma !

Et vous qu’en pensez vous ?