Rendez-moi ma virginité !

— Bastien
/ Catégorie / Dossiers

GC 2013 : Firefall, enfin un MMO où vos actions ont de l’importance!

thumbnail

En allant à mon rendez-vous chez les gars de Red 5 Studios, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Je savais que Firefall était un MMOFPS free-to-play assez populaire en Allemagne, et qu’à la Gamescom de l’année dernière, le jeu était en bêta fermée. A part ça, je n’avais qu’une très vague idée du jeu en question. Je suis reparti avec l’envie d’y jouer.

Je pensais que Firefall était un MMOFPS dans le style de Planetside 2, mais il s’agit plutôt d’un concurrent direct à Defiance. En effet, vous pouvez penser à Firefall comme un MMORPG où les combats se déroulent en TPS/FPS. De fait, il y 15 classes différentes (appelées Battleframe), des quêtes, du crafting, etc.

Je rassure tout de suite les allergiques au système de quête classique : presque toutes les quêtes sont des événements dynamiques, à l’instar de ceux de Guild Wars 2. Il n’est donc pas question d’aller rapporter 17 peaux d’ours albinos à la petite fille de l’éboueur pour qu’elle puisse soigner la phlébite de sa grand-mère cul-de-jatte. Ouf, ma liste de B.A. était déjà full. Le choix d’avoir recours à des événements dynamiques garantit de diversifier l’expérience et de diminuer les effets néfastes du grinding sur la santé mentale.

Un autre élément important du gameplay est la verticalité des déplacements. Dès le début du jeu, vous avez accès à un jetpack et pouvez accéder à des zones surélevées ou ignorer les obstacles du terrain. Et en plus de ça, vous pouvez acquérir des véhicules dans le jeu, comme des motos par exemple! Avoir autant de mobilité dans un shooter apporte une vraie une plus-value au jeu et le rend très dynamique. Vous êtes face à un groupe d’ennemis? Regroupez-les, prenez de la hauteur et bombardez-les!

Comme dans tout MMO, il y a aussi des donjons. D’après les développeurs, les instances à 5 joueurs devraient prendre entre 30 et 45 minutes à terminer et seront disponibles avec plusieurs niveaux de difficultés.

Et, bien que Firefall soit principalement orienté PVE, il y a aussi des éléments PVP, principalement sous forme d’arènes. Dans celles-ci, attendez-vous à des modes de jeu assez classiques, comme de la capture de drapeau, par exemple. Également au programme, bien que cela ne soit pas encore officiellement annoncé, les développeurs comptent intégrer du PVP sauvage. Il devrait donc être possible, dans une mise à jour future du jeu, de combattre d’autres joueurs directement dans le monde du jeu, sans passer par des arènes. Les dev’ ont promis de donner plus de détail à ce sujet quand ils seront suffisamment avancé dans son développement.

Toutefois, l’élément le plus important de Firefall est ce qu’ils appellent le « melding ». Résumons le pitch du jeu : alors que l’humanité tentait le voyage supraluminique, l’expérience a mal tournée et la Terre s’est retrouvée englobée par le « melding », d’où sont sorties des créatures d’une autre dimension afin d’éradiquer l’humanité. Le melding est une sorte de brouillard toxique dans lequel il est impossible de pénétrer pour une longue période de temps. L’humanité s’est regroupée dans le seul endroit sur Terre non-affecté par le melding, au Brésil.  Le but ultime des joueurs va être de repousser le melding et d’éliminer les envahisseurs, appelés « Elus ».

A première vue, on pourrait penser que ce « melding » est juste un détail du jeu qui ne l’impactera qu’au niveau de son histoire, mais il n’en est rien! Le melding, cet espèce de brouillard de guerre géant est un élément vivant du monde. Les joueurs devront travailler collectivement pour réussir à le repousser et accéder à de nouvelles zones! Les développeurs affirment avoir une relation très proche avec leurs joueurs et mettre régulièrement le jeu à jour en fonction de leur actions! En gros, la promesse du jeu est d’offrir un MMO réellement évolutif où les actions des joueurs auront un impact définitif! Et pour renforcer cet aspect, les développeurs ont promis de placer dans le jeu des statues à l’effigie des joueurs ayant le plus contribué au combat contre le melding dans chaque région! Il n’y a également qu’une seule instance du jeu supportée par de multiples serveurs à travers le monde, de quoi renforcer la présence de ce monde virtuel et des conséquences engendrées par les choix des joueurs. Dans plusieurs années, les joueurs se souviendront peut-être avec nostalgie de la conquête de tel territoire ou de tel événement important dans le monde du jeu. Si Firefall est aussi évolutif que le prône les développeurs, il pourrait bien devenir une référence du genre et le leader sur le marché des MMOFPS orientés PVE.

La promesse du jeu est d’offrir un MMO réellement évolutif où les actions des joueurs auront un impact définitif!

Le jeu est en bêta ouverte depuis le 9 juillet et vient de rentrer dans la phase 2 de son test, qui inclut les fonctionnalités du melding. N’attendez pas que le jeu sorte pour y jouer, les développeurs n’effaceront pas vos personnages à la fin de la bêta! Ils comptent effectuer une transition en douceur de la version bêta vers la version release sans qu’il y ait d’interruption entre les deux.

Firefall est free-to-play et les dev’ sont très attentifs à ce que son business model ne devienne pas pay-to-win. Ce que vous pouvez acheter dans le jeu se résume surtout à des boosts d’xp et des options de personnalisation cosmétiques. Depuis peu, ils ont également introduit un système d’abonnement VIP, que vous pouvez souscrire pour une durée personnalisable et vous rapportera divers bénéfices, tels que des bonus d’xp par exemple. Vous pouvez également acheter des starters pack, comme dans la plupart de MMORPG free-to-play actuels.

Vous l’aurez compris, Firefall a l’air très prometteur et j’ai hâte de voir si le monde du jeu sera aussi évolutif qu’ils le promettent. Vous pouvez télécharger le jeu à cette adresse. Je vous conseille de jeter au coup d’œil au jeu cette semaine-ci, car, du 27 au 31 août, vous pourrez tester gratuitement la nouvelle classe, l’arsenal, et vous gagnerez le double d’argent dans le jeu (l’argent du jeu, pas celui que vous achetez avec des vrais sous, hein…)! A bon entendeur…

Oculus Rift : Premières impressions

par JonhyBleez
thumbnail

C’est à l’occasion de cette Gamescom que l’on a pu s’essayer à ce device du futur. L’idée n’est pas nouvelle mais jusqu’à présent, aucune des technologies sorties ne parvenaient à convaincre réellement. Qu’en est-il de l’Oculus Rift. Vraie innovation ou projet mort dans l’œuf ?

L’Oculus Rift

Ce casque 3D est conçu par l’entreprise Oculus VR. L’appareil se présente sous la forme d’un masque recouvrant les yeux et attaché au visage par une sangle fermée à l’arrière du crâne. Le système offre une image stéréoscopique sur tout le champ de vision de l’utilisateur, ainsi qu’un suivi des mouvements de la tête, visant ainsi une immersion totale.

Pour rappel, l’Oculus Rift a vu le jour grâce à une levée de fond sur Kickstarter. La campagne a explosé les plafonds et s’est terminée avec une cagnotte proche des 2,5 millions de dollars. Depuis, l’engouement est présent partout. Beaucoup de gros noms du jeu vidéo ont déjà fait l’éloge de l’appareil et des investisseurs sortis de leur trou ont donné quelques 6 millions supplémentaires pour continuer le développement de cet écran du futur.

Les impressions du Bleez sur l’Oculus Rift

Sur le salon, il y avait deux démos auxquelles l’on pouvait s’essayer. Dans la première, nous étions simple spectateur d’un tour de circuit. On prenait donc la place du pilote en vue intérieure sur le jeu de simulation iRacing. On pouvait percevoir la sensation de vitesse et on se prêtait volontiers au jeu dans une courbe, notre tête suivant naturellement la trajectoire idéale de la voiture, cette dernière collant la corde avant de ressortir du virage le plus rapidement possible.

Autre élément intéressant, les rétroviseurs. On se rend compte à quel point il est difficile pour un pilote de regarder dans ses miroirs sans risquer de quitter la route. Le tour fini, on s’arrête et on se rappelle que l’Oculus Rift est un casque 3D. Celle-ci semble tellement authentique pour notre cerveau qu’on ne remarque pas que l’appareil embarque avec lui cette technologie. C’est sans doute l’une des plus grande force de ce nouveau device. Il parvient à faire croire que ce que l’on voit via les écrans est réel.

Changement de cockpit cette fois pour la seconde démo et pour le coup, on a même droit à une manette. C’est dans la peau d’un pilote de mecha cette fois que je m’incarne en mettant le casque. Nous jouons à Hawken, le FPS free to play qui met des claques tant il est beau avec tous ses effets PhysX.

Tout d’abord, on a vraiment l’impression d’être dans une grosse machine. En tournant la tête partout autour, on voit la vitre de la tête du robot et le tableau de bord. Le sentiment d’être étouffé et confiné dans un petit espace est assez saisissant. En jeu, c’est vraiment le pied. On comprend assez vite comment bouger, mais on a cette complication que le mouvement naturelle de notre tête est l’équivalent d’un 3ème joystick auquel on est pas habitué. Difficile dès lors de faire du bon boulot durant les premiers gunfights. Le dash du robot nous fait un effets étranges, et je ne parle même pas du fait de planer dans les airs ou de faire une chute depuis le haut d’un immeuble. L’immersion est telle que pour voir dans un angle mort, j’ai avancé ma tête plutôt qu’avancé mon robot à l’aide du joystick gauche. C’est tout dire.

J’attends ce device avec impatience et ce petit essai ne fait que confirmer mon envie de m’en procurer un à sa sortie. Bien qu’encore perfectible, l’Oculus Rift offre déjà des sensations jusqu’alors impossible à éprouver dans un jeu.

Les impressions du Péon sur l’Oculus Rift

 

Comme JonhyBleez l’a indiqué, il y avait deux démos disponibles à la Gamescom : une démo de jeu de course en mode spectateur et Hawken. J’ai eu la chance d’avoir droit à deux tours en bolide de course et à une ballade en mécha.

Comme vous pouvez le remarquer, je ne parle pas ici d’avoir essayé des jeux, mais d’avoir fait des choses tout simplement impossibles. Ce sont les souvenirs que j’ai gardé de mon expérience avec l’Oculus Rift : j’étais aux premières loges d’une course de voiture et je me suis envolé dans un mécha.

Habituellement, quand on essaie un titre, on se souvient y avoir « joué. » L’impression que je garde du Rift est la même que celle d’un souvenir issu d’un fait réel, comme conduire une voiture par exemple. A mon sens, cela est dû principalement à trois faits : le champ de vision est totalement couvert, la 3D stéréoscopique est naturelle et le headtracking est parfait. Ces trois éléments combinés donnent une impression de réalité virtuelle encore jamais atteinte jusqu’à présent. Pour faire simple, quand vous mettez l’Oculus Rift devant vos yeux, vous n’avez pas l’impression d’avoir un appareil scotché à votre visage, mais de regarder par une fenêtre (ou un masque de plongée, je suppose) et d’y voir un monde différent. Je sais que ça fait très cliché dit comme ça, mais, à mon sens, c’est la transcription exacte de l’expérience : mettre le Rift, c’est aussi naturel que de mettre une paire de lunette et, à travers, y voir un monde différent.

Et puisque l’expérience est si naturelle, notre cerveau se prend au jeu et induit des sensations normalement possible de ressentir uniquement lors d’expériences réelles. Pour illustrer ce propos, je vais vous donner deux exemples.

Dans le jeu de course, on pouvait ressentir la vitesse et les dénivelés du terrain avec une intensité plus grande qu’il ne serait possible avec un écran ordinaire. Bien sûr, puisque le corps ne bouge pas, ces sensations sont limitées à ce que le cerveau peut faire ressentir à lui tout seul.

Le deuxième exemple est dans Hawken, quand vous prenez de la hauteur en regardant le sol et vous laissez tomber du plus haut possible. Ce que vous ressentez se rapproche de ce que vous pourriez ressentir dans un parc d’attraction : l’appréhension avant la chute, le petit pic de stress quand vous vous rapprochez de plus en plus vite du sol, etc. En bref, c’est de la branlette mentale, et je n’ai personnellement pas pu m’empêcher de lâcher des « Woahohohoho » pendant les chutes.

Un autre élément qui contribue à cette impression de réalité est l’échelle des objets dans le jeu : ils sont à taille réelle.

Dans le jeu de voiture, quand vous dépassez une voiture concurrente, vous vous dites inconsciemment « Wow ! C’est grand une voiture de course ! » parce que vous avez l’habitude de les voir en taille réduite dans les jeux ou à la TV.

Dans Hawken, bien que les buildings soient relativement petits comparés à votre mécha, si vous y aviez déjà joué sur votre PC, vous aurez également l’impression qu’ils sont bien plus grands qu’ils ne devraient l’être.

Cette échelle 1 :1 renforce énormément l’impression d’évoluer dans un monde réel et tangible. J’ai hâte de voir des trucs vraiment grands dans le Rift, comme des pyramides ou des planètes.

Toutefois, les dispositifs que nous avons essayés n’étaient encore que des prototypes et il y avait un défaut notable : la résolution des écrans n’est peut-être pas encore optimal pour le Rift. Dans le jeu de voiture notamment, on pouvait clairement voir les pixels de l’écran : en regardant dans les rétroviseurs, on pouvait presque les compter. Ils sont plus apparents quand on se focalise sur une partie précise de l’écran. De manière générale, on avait l’impression de regarder à travers une grille noire (l’espace entre les pixels). Cependant, cela n’impactait pas l’immersion dans le jeu.

Les créateurs de l’Oculus Rift ont également promis d’ajouter certaines fonctionnalités à la version finale destinée aux consommateurs. Ils ont notamment parlé d’ajouter le tracking dans l’axe Z (et plus seulement l’axe X et Y) et le positionnement dans l’espace ainsi que de rendre l’appareil plus confortable à utiliser pour les gros bigleux comme moi.

Je ne pourrais pas exprimer suffisamment à quel point l’Oculus Rift m’a enthousiasmé, hormis que je dois résister à l’envie de commander le Dev Kit pour pouvoir suivre la révolution du VR (Virtual Reality) dans son essor.

Car si vous êtes vraiment trop pressé d’attendre la sortie de la version définitive, il est toujours possible de se procurer la version de développement qui coûte 300$. Vous pourrez avec celle-ci vous essayer aux différentes démos techniques qui sortent régulièrement. Mais cette version est encore loin du résultat finale, et de celui que nous avons pu tester à la Gamescom.

GC 2013 : EA, synthèse de la conférence

thumbnail

Mardi, lors de la conférence d’EA, nous avons eu droit à une présentation des nouveautés et titres à venir. Peter Moore, CEO d’EA, y trouvait que sa petite entreprise proposait – à un public formidable – un line up détonnant. Etonnant non ?

Les Sims 4, PC-Mac, sortie en 2014 

Pour présenter la nouvelle version des Sims faisons confiance à quelqu’une de chez Maxis, la seule des femmes qu’on verra sur le podium… La grosse nouveauté est que les Sims ont été complètement réinventés, que – comme jamais auparavant – les émotions des personnages sont prises en compte. Ils ont une personnalité encore plus forte que par le passé. On réinvente tous les outils de créations pour les immeubles, les bâtiments, c’est plus ergonomique, intuitif et amusant que jamais. Au niveau des humeurs, je peux me servir des faiblesses connues sur les autres pour mieux arriver à mes fins. Serais-je dans la peau du scénariste de Secret Story ? 

Command & Conquer, free-to-play PC, sortie en 2013

La bande annonce, tenez-vous bien, nous promet des nouvelles missions, des nouveaux généraux et environnements… La puissance de l’innovation serait donc dépassée par la puissance des créateurs du jeu ! La suite est sur le site. Pour le reste, on nous invite à un petit combat entre deux performers allemands… La lutte est commentée par deux des nombreux qui travaillent sur le titre… Ca a quelque chose du catch commenté sur AB3, la célèbre chaine culturelle. 80_x6bmzluc

Dragon Age Inquisition, PC/PS3 & 4/XBOX 360 & One, 4ème trimestre 2014

On passe à de très jolis dev diary… Pour l’info, on se brossera mais le jeu est plutôt très beau, très soigné, très lumineux… C’est très joli, on pourrait même dire très très très joli. C’est d’une finesse jamais vue. Comme à l’accoutumée on peut développer ses personnages, clan, profession. Pour synthétiser, la une soupe est la même mais une casserole plus jolie encore…

Plants VS Zombies Garden Warfare, XBOX 360 & One, 4ème trimestre 2014

Oui, depuis quelques années, le monde du jeu c’est aussi cela… C’est aussi un monde ou les mamys de 65 ans lancent des oiseaux furieux et se livrent à des exercices que la morale réprouve pour tenter d’écraser, ignominieusement, leur petit-fils… Soit, on apprend que PVSZ2 a explosé tous les records de téléchargement, l’arrivée sur console, d’un nouveau épisode : Garden Warfare. La nouveauté c’est bien sûr qu’on arrive sur console… Au niveau du jeu, on pourra prendre le rôle du zombie, le choisir (entre l’ouvrier, le scientifique, le soldat), le customiser, lui donner une âme et l’élever vers dieu … Pour dieu, c’est pas sûr mais pour le reste c’est confirmé. La vidéo qu’on nous dévoile est prometteuse… On pourra donc créer son propre zombie, lui accorder l’un ou l’autre pouvoir, l’une ou l’autre capacités… jYjUrHOY7A4

Nous disions donc,…

D’autres titres ont été évoqués : Titanfall, Peggle 2, un nouveau UFC, Battlefield, NFS … On reparle très vite d’une partie de ces titres. Pour conclure, il y en a pour tous les goûts, tous les âges et toutes les bourses bien garnies. Je retiens surtout que l’innovation concerne principalement le casual gaming… C’est ma belle-mère qui va être contente !

GC 13 : War Thunder passe à la vitesse supérieure

thumbnail

Il semblerait que War Thunder soit sur le point de couler des jours heureux. En effet, après une phase bêta plus que réussie, des nominations à tout va et des centaines de milliers de nouveaux joueurs chaque mois, les studios Gaijin sont en train de mettre les bouchées doubles pour débarquer en grande pompe sur la très future PlayStation 4.

Mais après la présentation de Pavel Kulikov, producteur du titre, il est difficile de dire si cette version console sera en mesure de rester dans la lignée de ce qu’aura offert en matière d’expérience la version qui tournait jusqu’ici uniquement sur PC. Le contrôle au gamepad est sensiblement différent. Normal. Mais quand on sait qu’ils visent le cross-plateform, il va être difficile de justifier l’avantage donné aux PCéistes.

Mais face à notre grand désarroi, Pavel se veut confiant. Il reste du travail, et il sera fait. Et comme c’est le genre de gars qui ne se décourage pas facilement, il surenchérit avec l’arrivée des tanks d’ici à la fin de l’année.

Si sur le fond, on savait qu’un jour les tanks et navires viendraient tous rejoindre l’armée de l’air, sur la forme, il est difficile de ne pas voir là une affaire qui fonctionne, et qui a déjà fait ses preuves récemment puisqu’il s’agit ni plus ni moins du plan d’attaque de Wargaming à quelques différences près.

Et puis, si War Thunder permettra dans l’absolu d’offrir des parties mêlants les trois fronts – il sera donc possible d’y tenir les rangs aussi bien dans les airs, sur terre et sur mer – il semblerait néanmoins que tout ne soit pas rose.

Nous avons la technique, il ne nous reste plus qu’à penser le gameplay afin de garder un équilibre entre chaque partie.

Nous dit Pavel en ajoutant que cette grosse update ne verra pas le jour tant qu’ils n’auront pas réglé l’un ou l’autre aspect purement gameplay. Compliqué donc de savoir où en sera War Thunder d’ici 6 mois ? Un an ? Le seul conseil que je peux vous donner c’est d’en profiter maintenant et d’espèrer pour que le titre reste sur cette lancée.

GC 13 : La Xbox One vendue avec FIFA 14 !

thumbnail

Microsoft a réservé quelques belles surprises aux journalistes aujourd’hui lors du showcase super privé de la Gamescom 2013. Il y a eu du bon, du moins bon, mais le plus important c’est que les pré-commandeurs de la Xbox One recevrons gratuitement leur exemplaire de FIFA 14 à la sortie en même temps que leur console !

L'infographie qui en jette ! Ou pas...Microsoft change vraiment (en bien ou en mal ?). Nouvelle politique, nouvelle console et donc nouveau slogan ! Aujourd’hui, la firme de Redmond désire mettre l’accent sur le fait que la Xbox One possèdera énormément de bons jeux. Des centaines de développeurs travaillent sur près de 400 jeux Xbox One à l’heure actuelle. En atteste d’ailleurs le line-up des jeux qui accompagneront la machine dés sa sortie qui, force est de constater, est quand même impressionnante. Microsoft et ses éditeurs tiers ont réellement fait un bel effort pour placer leur Xbox One sur le marché dans les meilleures conditions.

Si vous aimez les jeux, c’est celle qu’il vous faut.

Forza 5 sera une tuerie !Tel est ce nouveau slogan. D’autres éditeurs ont eux aussi mis le paquet, notamment Ubi en proposant différents packs DLC exclusifs pour The Division, idem avec Activision et son CoD Ghosts par exemple. Mais l’information à retenir, c’est ce sympathique partenariat avec EA. En effet, chaque pré-commandeur de la Xbox One recevra en cadeau le jeu FIFA 14 pour la même somme que ce qui était prévu à la base, c’est à dire 499€. Le gros problème, c’est que même après cette présentation, on a toujours pas de date de sortie en Belgique… ça c’est une grosse déception.

Ah tiens, en parlant de Belgique, un truc m’a fait très plaisir. Une petite annonce qui confirmait que notre circuit national, le beau, le grand, l’unique tourniquet de Spa-Francorchamps, serait enfin jouable dans Forza Motorsport 5 ! J’en suis d’autant plus pressé de jouer…

Voici la liste des jeux disponible au lancement de la Xbox One :

    Battlefield 4
    Crimson Dragon
    Assassin’s Creed IV : Black Flag
    Call of Duty : Ghosts
    FIFA 14
    Dead Rising 3
    Fighter Within
    Forza Motorsport 5
    Just Dance 2014
    Killer Instinct
    LEGO Marvel Super Heroes
    LocoCycle
    Madden NFL 25
    NBA Live 14
    Need for Speed : Rivals
    Peggle 2
    Powerstar Golf
    Ryse : Son of Rome
    Skylanders : SWAP Force
    Watch_Dogs
    Zoo Tycoon
    Zumba Fitness : World Party

 

Petit mot sur les vidéos. En haut et en intro, vous retrouverez le tout nouveau trailer de Ryse. Mettant l’accent sur les combats de gladiateurs. C’est pêchu hein ! En bas, en fin de page, une exclu présentée aujourd’hui, un jeu Kinect du nom de Fighters Within. ca va bastonner à domicile…

Les conférences Sony et EA en live depuis la Gamescom 2013 !

thumbnail

C’est ce mardi 20 Août à 16h00 que le Blog Jeu Vidéo va retransmettre la conférence d’Electronic Arts en direct depuis la Gamescom 2013 à Cologne. On s’attend évidemment à ce que l’éditeur annonce certains des ses plus gros titres, dont Need for Speed: Rivals, The Sims 4 et on espère plus d’informations concernant Titanfall et Dragon Age: Inquisition. Le tout sur cette page-ci (marquez-là).

Une fois la conférence EA terminée, ne partez pas tout de suite puisqu’à 19h00 aura lieu toujours sur cette même page la conférence Sony qui devra, en principe, lever le voile sur le lineup de la PS4 ainsi que sa date de sortie.


Live streaming video by Ustream

Toute la rédaction sera bien-sur au rendez-vous, sur place et sur Twitter.

Pour prendre part à la discussion : #LBJVGC2013

Nintendo étudie nos femmes avides de pouvoir !

thumbnail

Dans le cadre du lancement d’Animal Crossing : New Leaf sur 3DS, Nintendo a réalisé une étude auprès de nos femmes ! Plus de 500 jeunes belges ont été interrogées sur leurs priorités au cas où, à l’instar du jeu, elles deviendraient bourgmestre de leur commune. Les résultats sont assez intéressants…

Les femmes et Nintendo, une belle histoire d'amour !Nintendo se lance donc dans le son sondage ! Six mois après les dernières élections communales et en marge de la sortie du nouveau jeu « Animal Crossing : New Leaf » sur 3DS, le firme nippone a débuté une étude sur les priorités des femmes dans l’éventualité où elles deviendraient un jour bougmestre de leur commune. C’est ainsi que la firme nippone a reçu les avis de pas moins de 500 jeunes femmes belges entre 18 et 25 ans. Pour ceux qui ne connaissent pas ce récent titre Made in Big N, sachez qu’il s’agit d’un jeu qui séduit principalement les jeunes enfants, voir même les plus jeunes filles. Nintendo déclare quant à lui sur Animal Crossing :

Dans ce jeu, vous êtes le bougmestre et décidez de l’aménagement de votre ville, des lois que vous promulguez et vous pouvez même visiter les villes de vos amis bougmestres !

Ce qui nous amène aux questions et aux réponses qu’ont amené cette enquête. Que privilégiraient les femmes belges aux premiers jours de leur mendat de bougmestre ? Et bien…

– 36% des femmes sondées ont déclaré qu’elles mettraient en avant le fait de résoudre de petits soucis communs comme le manque de places de parking, le manque d’entretien de pistes cyclables, le manque d’espaces verts et de propreté.

– 24% insistent sur la nécessité de créer des place d’accueil pour les enfants (crêches, écoles, plaines,…)

– 23% proposeraient une grosse fête

– 13% voudraient que le centre ville de leur commune devienne un piétonnier

– 19% reprendraient les mêmes consignes que leur prédécesseur et ne changeraient rien dans l’immédiat, car elles sont satisfaites de la gestion actuelle.

Bougmestre d'un jour en vrai ? Mais pour toujours dans Animal Crossing !A plus long terme, elles désireraient centrer leurs efforts sur des aspects un peu plus précis pour le bien de leur ville et augmenter la convivialité entre les habitants. C’est ainsi que :

– 51% de ces demoiselles déclarent qu’elles aimeraient que leur ville soit plus propre, que des efforts soit faits par les citoyens pour rendre les rues plus agréables.

– 34% voudraient que les magasins ouvrent à des heures plus tardives en soirée !!! (étonnant non ?)

– 2% voudraient que les magasins ouvrent plus tôt le matin

– 2% des femmes voudraient instaurer une lois qui obligent les gens à se saluer en cas de rencontre en rue

Nintendo a également posé la question : Si vous étiez bougmestre par intérim, quelle genre de fête organiseriez vous ? A cela :

– 57% des filles ont déclarer vouloir célébrer la date d’anniversaire de leur commune

– 33% voudrient organiser une « Journée Jardin » où chaque habitant embellirait son chez soi extérieur et où il proposerait des barbecues de réunion de quartier

– 10% ont voté pour lancer une journée ludique et de découverte

Question : Qu'en pense Nicole Kidman ? Hein !Les spécialistes qui sont en charge détudier ces résultats nous signalent que ceux-ci sont similaire quelque soit la région habitée par la femme sondée. C’est à dire qu’à quelques nuances près, Wallonnes, Bruxelloises et Flamandes ont répondu dans des porcentages similaires. Par contre seulement :

– 82% des Wallonnes ont déclaré aimer habiter dans leur commune actuellement

– 93% des Flamandes ont annoncé avoir bon vivre dans leur ville

– 96% des Bruxelloises sont elles très fières d’habiter leur région

Chers amis, les femmes ont parlé ! La majorité semble se montrer assez positive par rapport à la gestion actuelle de leur commune et ne manquent pas d’apporter différentes critiques constructives à l’amélioration des choses. Ce genre de sondage leur donnera peut être des idées à se présenter aux prochaines élections qui sait… En attendant, elles peuvent toujours s’entraîner à gérer leur ville sur Animal Crossing qui est pas mal foutu entre parenthèses.

Que pensez vous de ce genre d’enquête faite par un géant du jeu vidéo et qui s’avère être une étude de société ? Etes vous surpris par les réponses ? Si vous étiez bourgmestre, vous changeriez quoi ?

A l’aube des consoles next-gen, la guerre entre les constructeurs bat son plein !

par Pada
thumbnail

La traditionnelle foire de l’Electronic Entertainment Expo – ou E3 – le plus lunapark des salons internationaux du jeu vidéo vient de fermer ses portes à LA et comme chaque fois, cette conférence est riche en annonces et sorties de jeux. Le grand combat de cette année opposait Microsoft à Sony. Ils nous ont occupés l’esprit avec la guerre de la next-gen. Après tant d’émotions et de bonnes nouvelles, faisons le point sur les conférences des constructeurs.

Microsoft

large

Tout commence le lundi 10 juin, avec la diffusion à 19h (heure belge), de la conférence de Microsoft. Le constructeur ne prend pas beaucoup de risques, annonçant uniquement le prix de la bête : 499 euros et le mois de sortie : novembre 2013.

La véritable cible de cette conférence étant les gameurs, on assiste à près de deux heures de trailers et d’annonces, évitant ainsi de devoir se justifier face aux politiques CRM, au prix de la console ou encore à ses caractéristiques de base.

Sans casser le rythme, la Xbox One envoie plein les yeux et la face avec du Halo 4, du Metal Gear Solid 5, du Dead Rising 3 mais aussi des agréables surprises comme le retour de Killer instinct, jeu disparu des écrans depuis près de 15 ans ou l’exclu de Ryse, un TPS du temps de nos ancêtres les Gaulois qui ne fait pas dans la dentelle. Peu d’exclusivités mais des annonces qui promettent beaucoup aux joueurs !

Si l’orchestration efficace de cette conférence ne parvient pas à effacer le bad buzz précédent l’E3, elle marque les esprits par sa qualité et son rythme endiablé.

Sony

large

Dans la même soirée, on attend évidemment des nouvelles de Sony et de la Playstation 4. Dans les épisodes précédents, nous avions été teasé sur le nom, sur la manette, etc. Une chose est sûre, ils s’y entendent en matière de suspens du côté de Minuto…

C’est Jack Tretton (CEO de Sony) qui débarque sur le podium. Il commence doucement avec des annonces concernant la PS Vita et quelques 125 jeux qui lui seront dédiés. On enchaîne avec un bilan de la PS3, les nouvelles sorties (dont The Last of Us, Batman Arkham Origin, GTA5, Gran Turismo 6) et c’est à 3h39 (en notre pays plat) que nous apercevons enfin la tête de la PS4.

Dans les jeux, on aperçoit des nouveautés : Assassin’s creed 4, Infamous Second Son, Watch Dogs, Diablo 3 ou encore du Final Fantasy 14. Déjà là, la salle retient son souffle ! Mais c’est un peu plus tard, à 4h39 très précises que la foule est en délire…

Sony répond point par point à Microsoft. On nous parle de rétro compatibilité, de la sortie pour la fin d’année, du jeu off line, de Cloud, des capacités techniques ou encore du mode multi joueur. Une conférence qui, poignée de terre après poignée de terre, pelletée par pelletée, enterre Microsoft mais c’est à l’annonce du prix de la console (399 euros) que le caveau est refermé.

Aujourd’hui, la Xbox One a tout du projet mort-né. Ce ne serait pas une première pour la firme à Bill, certains se souviendront d’un autre combat autour du support de ce qui était alors présenté les consoles next-gen. Microsoft ne jurait que par le HD DVD, il l’a développé avec Toshiba tandis que Sony travaillait – notament avec Philips – sur le Blu-Ray… On connaît l’issue de la cette guerre du format.

Et Nintendo dans tout ça ?

large


Mardi matin, on attend les annonces de Nintendo. Cette année, pas de véritable conférence mais un « Nintendo Direct » de 37 minutes passant en revue les sorties gaming dédiées à la Wii U et la 3DS.

Nintendo se la joue détachée n’étant plus dans la course à la nouvelle génération et nous sort une vidéoconférence pauvre en annonces qui ne va pas rassurer les possesseurs de Wii U.

On nous présente un Super Mario 3D world, spécialement conçu pour la Wii U, on nous balance du Donkey Kong Country, du Zelda Wind Waker HD (tiens c’est marrant, mais ça existe pas déjà avec un émulateur Dolphin ?), du Mario Kart 8, du Bayonetta 2 ou encore du Super Smash Bros.

Dans le fond, l’annonce la plus surprenante de cette conférence c’est le fait que l’héroïne de Bayonetta ait une nouvelle coupe de cheveux. Un peu de déception peut être ?

 

E3 : Conférence Ubisoft en LIVE

thumbnail

Rendez-vous ce soir à minuit pour suivre la conférence Ubisoft, ici-même, en direct depuis l’E3 – Los Angeles.

E3 : Conférence Electronic Arts en LIVE

thumbnail

Rendez-vous, ici-même, ce soir à 22h00 chez nous pour suivre la conférence Electronic Arts en direct de l’E3 – Los Angeles.