Rendez-moi ma virginité !

— Bastien
/ Catégorie / le Blog de Gilles

Parisien : Construis ton Parc !

Passer de Sim City à la réalité ? C’est, presque, ce que propose Eric Lejoindre, maire socialiste du 18e arrondissement de Paris !

L’idée ? Utiliser un simulateur – un poil sommaire – pour concevoir les allées, bassins, éléments de mobilier urbain des 6,5 hectares du futur parc de Chapelle Charbon. Attention tout de même, les délais de construction sont sensiblement différents… Il faudra attendre 2020 pour que les choses se mettent en route ! Ce délai permettra à la mairie de finaliser ces plans.

Le jeu, disponible jusqu’au 30 septembre, a été créé par l’agence Digiworks. Il permet de disposer des différents éléments du parc en 3D isométrique. Dès le début, l’architecte paysagiste qui sommeille en nous, doit réfléchir aux besoins des nombreux et différents utilisateurs du parc : il y a les joggers, les enfants, les mémés, les amis, … mais aussi aux réalités du terrain et à celles, moins poétiques, du budget.

Les possibilités sont assez nombreuses et permettent de personnaliser les projet : pelouse, bosquet, transat, piste de skate, table de pique-nique, cafétéria, mais aussi espace de théâtre, kiosque, parcours accrobranche, pistes de BMX, jardins partagés, … un rêve ! Une fois que c’est fait, vous pouvez soumettre votre idée parce que c’est bien d’une idée qu’il faut parler. Bref, c’est ludique et divertissant même si cette idée aurait déjà été exploitée par la ville de Gand.

 

 

WTF : Casting Yakuza

Le cinquième épisode de la série de Sega développée par par le studio Ryu ga Gotoku n’est hélas pas sorti chez tout le monde. Seuls les japonais ont eu l’occasion de se régaler de cette grande histoire d’amour. Je ne sais pas pourquoi mais aujourd’hui, je tombe sur ce gif et je ne pouvais pas m’empêcher de le partager avec vous. Trouvé sur Kotaku.com, il vous permet de découvrir une petite partie de la performance de Habu, « le corps le plus fantastique du Japon ».

 

sxmjx17tq8evrpvak6jh

Qu’a-t-il fait de cette souplesse et de la balle dans le jeu ? Aucune idée ! Mais j’offre un aller-retour en tram, jusqu’au Sushiline Laeken à celle ou celui qui pourra répondre à cette question !

 

 

 

 

News : Kim Jong anéantira les hordes impérialistes américaines !

Lassé des suites qui n’en finissent pas ? Fatigué des versions qui se succèdent encore et toujours, épuisé du peu de renouvellement ? Réjouissez-vous, voici du neuf !

Parfois j’hésite, et certains jeux nous le permettent, serais-je le gentil super-héros qui sauve le monde ou le grand vilain qui l’enterre. Kim Jong-un – dictateur – n’est pas un méchant, c’est la vie qui l’a forcé à devenir un héros plongé du côté obscur mais la vérité, c’est qu’il combat pour le Bien et que personne ne le comprend. C’est – comme d’autres personnages peu recommandables de l’Histoire – un incompris… Comment faire passer au mieux son message d’amour et sa coiffure jolie ? C’est plus simple  qu’il n’y paraît même si ce n’est pas à la portée de tous. Il doit changer son positionnement.

Lutter contre les gros yeux !

Comme vous le savez, le positionnement est la place qu’occupe un produit / individu / parti / … dans l’esprit des consommateurs. Comment est-il perçu, sur base de différents critères objectifs tels (prix, image, …) par opposition à ses concurrents. Le positionnement de Kim est mauvais, très mauvais,… Certaines ONG, certains gouvernements n’hésitent plus à lui faire des gros yeux !

Kim se devait donc de réagir, il devait trouver quelque chose pour mieux faire passer son message, faire comprendre ses points de vue, partager son génie… C’est donc un jeu que notre homme nous proposera dès le mois de novembre ! Il vous permettra de devenir le leader d’un nouveau monde, libéré de la faim et de la domination de ces chiens d’Américains ! Première étrangeté, il y en aura d’autres, ce jeu est évidemment développé par des Américains, ceux de Moneyhorse Games, une start-up jusque là inconnue . 

Un si bel homme…

C’est en passant sur le site du quotidien britannique The Guardian, que j’ai mieux appris et compris. Les développeurs travaillent donc sur Glorious Leader, le jeu qui vous permettra de vous glisser dans l’uniforme – très joli et très bien repassé de Kim Jong-un, leader charismatique de Corée du Nord, ami de Mickey et Minnie, trend-setter capillaire, Madiba d’Asie.

Dans ce titre promis sur PC et Androïd, vous devrez lutter contre l’armée américaine. Dans un style bien rétro, au fil de 7 niveaux, à califourchon sur un narval ou une licorne, vous devrez donc combattre les impérialistes…. Ce n’est pas moi qui me répète, c’est le titre. Vous aurez donc à combattre des parachutistes, des tanks, et bien-sûr, à brûler le drapeau américain. Le tout dans une 2D qui fait rêver !

Une commande de Pyongyang ?

Autre étrangeté du titre, qui sent un peu le fake quand même, il s’agirait bel et bien d’une commande dans un courrier repris sur Joystiq, Moneyhorse l’affirme « Moneyhorse n’a pas choisi de faire un projet sur ​​la Corée du Nord, nous avons été choisi« . Dans l’article du Guardian, Jeff Miller, PDG de Moneyhorse explique qu’il a toujours été fasciné par la Corée du Nord et qu’il souhaitait trouver une autre façon de raconter l’histoire du pays… 

Les questions qu’on se pose avec ce genre de titres, sont toujours les mêmes : est-ce qu’on banalise complètement une situation intolérable, est-ce qu’on peut, est ce qu’on doit en rire, est-ce que, comme nos glorieux leaders bien de chez nous, on doit faire les gros yeux ? Dernière question, est-ce que ce ne serait pas un bon gros fake ? Je vous laisse à vos réflexions et me livre – sans plus attendre – à une course incroyable dans les rues de la capitale de la Corée du Nord  avec  Pyongyang Racer !

(J’apprends à l’instant que Kim Jong aurait tenté une autre piste pour changer son image. Il se serait offert un strapontin dans une émission de télé footbalistique : Café Brazil. Déguisé comme la célèbre Peggy du Muppet Show, il aurait troquer son nom Jong contre un Sandra. Apparemment, et à en croire quelques camarades, le résultat serait plus effrayant que convaincant.)

PS4 : Perfect pub ?

thumbnail

En tant qu’amateur de publicités doublé d’un amateur de geekeries diverses et variées, je partage avec vous la pub pour la PS4 ! 

Après une reprise par les groupes anglais Duran Duran et Coldplay, par l’américaine Patti Smith, par la très sensuelle Susan Boyle et d’autres… Après avoir figuré dans les films Trainspotting, Prozac Nation et Le Premier Jour du reste de ta vie … Après avoir été chantée par une brochette de stars anglo-saxonnes (dont Bono, Bowie, Suzanne Vega, Elton John, les Boyzone, Tom Jones, etc.), pour une noble cause défendue par la BBC, Perfect Day le morceau de Lou Reed est donc repris pour cette pub appelée, peut-être, à devenir célèbre ! En attendant ce perfect day, on vous présente très vite le test de Beyond Two Souls, le perfect game ?

La console de huitième génération débarquera chez nous le 29 novembre.

Coup de projo : Tom Clancy

thumbnail

Décédé mardi, le petit Tom Clancy se rêvait soldat, brillant sous les cieux enflammés – au napalm – d’un Vietnam en guerre … Hélas, il avait une vue aussi perçante qu’un sèche cheveux. Ce sera à travers l’écriture qu’il livrera ses plus grandes batailles contre tous les ennemis des USA. On lui doit un paquet de livres qui sont devenus un paquet de films, un paquet de documentaires et un paquet de jeux… Voici donc l’inventaire postmortem du roi du du techno-thriller !

Jack Ryan

Nous sommes au début des années 80, Marko Ramius est le meilleur sous-marinier d’Union Soviétique. Il commande Octobre Rouge, un sous marin nucléaire lanceur d’engins, le genre d’appareil qui peut faire remonter la mer du nord jusqu’à l’Atomium en deux coups de cuillère nucléaires à pots. Marko est déçu de ses chefs, de l’URSS, de ses chirurgiens imbibés de vodka qui n’ont pas sauver sa bien aimée Natalia Bogdanova d’une mort atroce et il rêve de danser autre chose que le kazatchok… Il se casse le Marko, lui, son sous-marin et ses hommes,…

Employé de la CIA, Jack Ryan s’en rendra compte… Jack Ryan, est à Clancy c’est qu’est Hercule à Agatha, son héros fétiche ! Jack, on le retrouvera dans 13 des 17 bouquins de Tom… les deux hommes ont quelques points communs : ils sont natifs de Baltimore, républicains, ne sont pas soldats. Au fil de ses missions Jack devra exfiltrer un capitaine soviétique, déjouer des attentats, lutter contre le trafic de drogue, éviter une guerre nucléaire, préparer la soupe pour ses enfants qui n’en mangent pas, occuper le bureau ovale, … ! C’est une sorte de Tintin en plus comment dire, plus cowboy que reporter au petit vingtième… Jack, c’est un Chuck Norris mais en vrai ! Au cinéma, il prendra les traits d’Harrison Ford, d’Alec Baldwin, de Ben Affleck et de Chris Pine dans le futur The Ryan Initiative

Anticipation ?

Toujours très documenté, très au fait de ce qui se passe dans le monde, certaines de ses productions passent pour de l’anticipation… Dans Dette d’honneur, paru 1994, il met en scène un attentat aérien sur le Capitole, cet attentat – imaginé par un japonais – déstabilisera la première économie mondiale et Jack Ryan deviendra Président des USA par intérim… Certains y voient une source d’inspiration pour Ben Laden, d’autres disent que les grandes idées se rencontrent…

Red Storm Entertainment

Tom faisait donc dans le roman d’action et dans le cinéma mais aussi dans le jeu ! En 1996, Clancy il se lance dans le jeu et fonde Red Storm Entertainment. Un premier titre Tom Clancy’s Politika sort sur PC en 1997, le jeu est alors vendu avec le bouquin du même titre, à ma connaissance, ce n’est arrivé qu’une fois ! le second titre est un mythe à lui tout seul et deviendra une série à succès dans le domaine du jeu, il s’agit bien-sûr des Rainbow Six ! En 2000, l’Union des bretons indépendantistes (Ubisoft) rachète Red Storm et prend les commandes de la société. Depuis, de très nombreux titres sont parus (Tom Clancy’s Ghost Recon, Far Cry 3,…) et le prochain titre annoncé c’est Tom Clancy’s Rainbow Six: Patriots, il sortira sur les PlayStation 4 et Xbox One. Bref, Tom Clancy est mort à Baltimore ce 1er octobre, il nous reste donc à découvrir des documentaires et un bon dixième de bibliothèque ! 

À lire : Macadam Valley

thumbnail

 

Il y avait Dallas et son univers impitoyable-ableu… Maintenant, il y a pire, bien pire… Bienvenue à vous dans la Macadam Valley, une nouvelle bédé parue mi-juin aux éditions « Même pas mal » et à acheter au plus vite notamment sur le site d’amazon.

Comme d’autres, Ben Dessy publie ses strips sur un blog (qui a brillé lors des Golden Blog Awards), Ben c’est un jeune bruxelois aussi riche en cheveux que généreux en coups de crayons. Je pourrais me livrer à tous les éloges du monde mais comme le Roi Albert vient d’abdiquer, je suis en rupture de stock et puis Ben n’est pas encore mort et puis, surtout, et puis, enfin si un lien vaut mieux que deux tu l’auras, un lien vaut mieux qu’un long discours.

Vous insistez pour que j’en dise plus ? D’accord : l’album « Le début de la fin » premier tome de la Macadam Valley compile toute une série de petits strips, en noir et blanc. Ils mettent en scène un quotidien aussi normal que banal mais ajoute une dimension plus absurde que rigolote… C’est pas toujours frais, c’est parfois dégueulasse, ça pourrait faire pleurer Caliméro, c’est même gratuit si vous avez 15 euros ! On vous invite à rejoindre au plus vite cette ville !

Êtes vous techno-sexuel ?

thumbnail

Bonne nouvelle pour vous ou votre petit cousin insupportable, celui dont les affreux bubons font fuir les filles et qui est capable de programmer le grille-pain avec son Galaxy 3S… À en croire une étude qu’on détaille tout de suite, le geek serait le nouveau Brad Pitt !

Crucial.fr est un site sérieux. Il se définit comme “expert en module de mémoire pour ordinateur”… C’est à sa demande que la société Easy Panel a réalisé – sur internet – une enquête auprès d’un échantillon représentatif de 1015 Français possédant un ordinateur. Les interviews ont été réalisées par Internet du 23 au 26 avril 2013. La conclusion est sans appel et même reprise comme citation :

Techno-sexuel: les femmes sont plus attirées par les hommes qui s’y connaissent en informatique que par les traditionnels bricoleurs automobile.

Oubliés les porteurs de canette de coca light au torse glabre et aux muscles saillants… Les nouveaux sex-symbols, s’y connaissent en informatique. Désormais, et c’est une révolution, ils sont admirés par 33% des femmes interrogées. 53,7% d’entres-elles ont un faible pour un gars ayant des connaissances en informatique plutôt que dans l’automobile.

Cette nouvelle tendance s’explique par notre plus grande dépendance aux nouvelles technologies très présentes au quotidien. Christine Castelain-Meunier, sociologue on ne peut plus sérieuse, commente : « J’observe que les femmes reprochent aux hommes de manquer de fiabilité quand elles font appel à eux en informatique et qu’ils se livrent à de la surenchère. Alors qu’en améliorant leurs connaissances ils consolideraient la relation en rétablissant une confiance souvent mise à mal. En effet, l’homme du 21ème siècle peine à affirmer sa virilité et à prendre sa place auprès des femmes. Le « techno-sexuel » ajoute de nouvelles cordes à son arc, sans être ringard comme le « bricoleur automobile ». Ses connaissances, ses compétences et sa créativité en informatique, lui permettent de posséder les ressources nécessaires pour investir positivement la sphère privée et générer de nouveaux rapports aux femmes, y compris au cœur du quotidien en dégageant séduction, humour et attirance. »

On peut encore aller un peu plus loin… Désormais, ce n’est plus la grosseur de la clef à molette qui fascine mais bien ces compétences informatiques… La pression est telle que 43% des hommes interrogés grossiraient la chose quand ils sont face à une femme qui, toujours cette étude, seraient très méfiantes. Il ne suffit pas d’avoir la tête du geek, il faut donc posséder ses qualifications ! 

Découvrez cette infographie et ce communiqué pour en savoir plus !

large

Test : Fiesta Cube

thumbnail

Une nouveauté est arrivée au rayon nano-high-tech… Pas facile de la voir, elle est toute, toute petite ! Elle ne fait que 36 cm3 et pour recycler un slogan bien connu : Elle a tout d’une grande ! Vous n’aimez pas les jeunes ? Plus que leur sale peau, c’est leur “musique” qui vous dérange et spécialement leur insupportable manie de faire hurler les pauvres haut-parleurs de leur téléphone ? Ce son infâme vous fait rendre ? La bonne nouvelle du jour est qu’il existe une solution à moins de 30 € !

Pour moins de 30 €, vous pourrez vous glisser dans votre poche le fiesta cube, une solution tout en un pour écouter de la musique, celle qui se trouve sur votre iBrol, un lecteur mp3, un ordinateur,… Pour faire simple pour écouter le son de n’importe quel appareil dotée d’une prise casque. Attention, on va encore plus loin… L’appareil est doté d’un lecteur de mini-carte SD et d’une radio… Je vois mal ce qu’on pourrait demander de plus.

Comme le montre la vidéo, le tout est très facile à utiliser – moins peut-être quand il s’agit de la radio – et le son est tout à fait correct, y compris à forte puissance, ce qui se est rare avec ces engins ! Dernier atout : cet appareil fonctionne sur des accus – rechargeables via le port usb – durant 8 heures.

Bref, je ne sais pas si les sons que ces parasites écoutent seront meilleurs mais, au moins, ma délicate oreille sera bien moins agressée. Tout en souhaitant que cela ne leur donne pas des idées, c’est un achat à considérer pour les amateurs de musique. 

Spécifications :

  • Autonomie – 8h 
  • Accessoires – USB / Câble stéréo Prise pour casque 
  • Prix indicatif: € 29.99 Dimensions: 58.5 mm x 58.5 mm x 60.0 mm 
  • Couleurs: rouge, violet, jaune citron, noir, gris 
  • Radio FM intégrée 
  • Disponible 

Coup de projo : Nike+, spécial 20 km de Bruxelles

thumbnail

C’est ce dimanche 26 mai que 37 000 coureurs – plus ou moins entraînés – tenteront de relier le Cinquantenaire au Cinquantenaire. La boucle passera par la rue de la Loi, le Parc de Bruxelles, l’avenue Louise,… Plus loin, ce sera le Bois de la Cambre, l’hippodrome de Boitsfort, le musée du tram, l’avenue de Tervuren… Ce sera la 33ème édition des suants 20 km de Bruxelles. À cette occasion, nombreuses et nombreux seront les coureurs qui emploieront une App pour se motiver, se détendre et s’évaluer… Grosso-modo, ça fait 7 ans que je cours, et utilise des choses de chez Nike pour me supporter. Plusieurs applications (sur tous les supports) sont proposées par la typographique marque. Présentation pour aider les indécis (ou les dérangés qui commenceraient à s’entraîner aujourd’hui pour dimanche) !

Nike Running

nikerun.png

Cette application est totalement gratuite et pourtant, ça ne le sera pas… Pourquoi ? D’abord parce que pour fonctionner cette application doit être jumelée avec un capteur qui ne trouvera sa place que dans une paire de Nike… Vous voilà donc otage de la marque :)… Le plus souvent c’est avec celle-là que je cours mais j’aime avoir le choix… Dans le menu, plutôt sommaire, vous retrouverez la possibilité de courir sans objectif précis, de chronométrer votre temps, de parcourir une telle distance, de brûler autant de calories… Ensuite, vous pourrez choisir la piste musicale sur laquelle vous allez entraîner vos fesses et partir à l’aventure dans les bois de Gembloux ou ailleurs… Durant la course votre smartphone vous enverra quelques infos (mi-course, sprint final, allure,…), en opérant une rotation digne d’une chouette hulotte, vous pourrez voir l’écran qui reprend ces infos. Au final, vous aurez un bilan, vous avez atteint votre objectif, vous l’avez dépassé, vous avez couru à telle allure,… Le minimum. Un historique de vos courses vous permettra de cumuler toutes ces infos,… c’est bien mais c’est donc le minimum.

Nike + Running

nike+-running-android-app.png

Jadis disponible au prix exorbitant de 1.69 €, l’application est aujourd’hui gratuite et, première nouveauté par rapport à la première, il n’est plus nécessaire d’avoir des Nike aux pieds pour pouvoir l’utiliser ! Qu’importe vos chaussures, vous pourrez toujours l’utiliser, que vous appréciez les Asics, ou les Mizuno chères à Murakami, vous en profiterez de la même manière. Plus de Nike, plus de capteur à jumeler, vous venez de gagner 19 euros et une raison en moins de se demander si tout se passera bien… Les joggers que je connais sont parfois embêtés par un minuscule détail avant de faire une sortie… Il y a un truc qui ne fonctionne pas, mais quel truc… Parfois, il s’agit du capteur, l’abandonnant, on se simplifie la vie. 

Le plus intéressant, ce n’est pas la course, c’est ce qui vient après ! Quand je termine une course, je peux synchroniser mes données, voir où j’en suis par rapport à mes amis, découvrir le plan de coupe de mon parcours, mon parcours lui-même… Vous l’aurez compris, Nike + Running utilise la fonction GPS de votre smartphone…

La synchrnonisation de votre course vous permet aussi de cumuler les exploits et les explorations. En utilisant le site en paralèlle de votre smartphone, vous collecterez les trophées, les distances et les comparaisons… Un exemple, en moyenne, je cours à X km/h par rapport aux autres membres de la communauté, je cours X fois par semaine, je perds X calories par sortie… Ce sont des petites choses pour se motiver, je ne suis pas persuadé que ce soit vraiment utile mais c’est sympathique…

Et la musique ?

Il est toujours possible de courir accompagné avec iTunes mais aussi avec les autres, perso, c’est Deezer que je préfère… Je télécharge l’une ou l’autre playlist et je suis parti… Enfin, n’oublions pas que dans smartphone, il y a “phone”. Il est toujours possible de l’utiliser mais c’est sport… (c’est le but mais d’accord), si c’est vraiment nécessaire, on peut s’offrir un casque plus sophistiqué mais vu leur durée de vie, c’est une dépense un peu superflue… Enfin, les applications pour courir ne manquent plus mais, aujourd’hui, je n’ai aucune envie de changer !

Tous les paddles du monde !

thumbnail

D’après Pop Chart Labs qui propose cette illustration, la première de toutes les manettes de jeu permettait de jouer à Tennis for Two. Développé par un physicien en 1958, cet ancêtre de Pong (oui Pong a aussi un aïeul !), le jeu avait pour but d’amuser les visiteurs d’un labo. Le boitier était sommaire, il comptait un bouton et une molette et se jouait sur un oscilloscope !  

L’infographie nous permet de voir que, de 1958 à aujourd’hui, on peut distinguer une douzaine de types de controleurs différents. On parle Foot Pad / Game Pad / Instrument / … On découvre des merveilles telles que le LaserScope de Konami ou le U-Force de la NES.
 

Vous aimez cette infographie ? Offrez-vous le poster !