Rendez-moi ma virginité !

— Bastien
/ Recherche 13 posts found / la quête d'aragorn

Aragorn se met en marche.

septembre 22, 2010
thumbnail

Le Seigneur des Anneaux : La Quête d’Aragorn fera très bientôt son apparition dans les bacs de tous les bons revendeurs et son éditeur, Warner Bros. Interactive Entertainment, en diffuse aujourd’hui le trailer de lancement. Si vous faites partie des fidèles du Blog Jeu Vidéo, vous avez pu découvrir les impressions de Gilles qui s’est rendu dans les locaux hollandais de Warner, il y a peu, pour y découvrir le titre développé par Headstrong Games. En revanche, si vous n’y connaissez que très peu à propos de ce nouveau volet de la franchise, sachez que ce dernier vous permettra d’incarner le légendaire Aragorn et de vous lancer dans une quête épique au cours de laquelle vous pourrez revivre les batailles les plus grandioses de la trilogie du Seigneur des Anneaux.
Tout en parcourant les magnifiques décors de la Terre du Milieu, armé de votre épée, d’un bouclier, d’un arc et d’une lance, vous pourrez affronter Sauron et ses redoutables sbires aux côtés de Gandalf et des autres membres de la Communauté.
Le Seigneur des Anneaux : La Quête d’Aragorn sera disponible sur Wii et sur Playstation 3 (compatible Playstation Move).
(embed)

Bulletin d’info #32

septembre 13, 2010
thumbnail

Et une semaine de plus dans l’insalubre univers des jeux vidéo, avec une sortie de taille puisqu’il s’agit ni plus ni moins du nouvel épisode de Kingdom Hearts : Birth by Sleep.

Quoi qu’il en soit, si l’on vous avait volé votre clavier, si votre maison était sous les eaux ou que tout simplement votre fournisseur internet avait décidé de faire grève, la rédaction rattrape pour vous le temps perdu en vous proposant un remix de l’essentiel de la semaine en vous offrant sa sélection des news, infos, sorties qui ont fait du bruit dans la semaine écoulée.

Les news de la semaine

Le coup de coeur de la semaine

Les sorties de la semaine

  • Halo Reach
  • Playstation Move
  • Titanic Mystery
  • Le Seigneur des Anneaux : La Quête d’Aragorn
  • Madden NFL 11
  • NHL 11
  • Phantasy Star Portable 2
  • Last Window : Le Secret de Cape West
  • One Piece Unlimited Cruise 2 : Le réveil d’un héros

(embed)

Test : Le Seigneur des Anneaux – La Guerre du Nord

novembre 20, 2011
thumbnail

On s’est lassé de compter toutes les déclinaisons vidéoludiques proposées hors du Seigneur des Anneaux ces dernièrs années. On en a eu à toutes les sauces, action, RTS, gestion, RPG,… j’en passe et des meilleurs et en voici justement une de plus, le Seigneur des Anneaux : La Guerre du Nord vient d’arriver il y a peu sur mon bureau en version PS3 tout droit des Studios Warner. Après quelques longues heures de jeu, je vais maintenant vous conter son histoire, en grand fan de l’oeuvre de Tolkien que je suis. Ai je trouvé mon précieux ? Réponse à la fin de ces lignes…

Une histoire de plus :

Des dialogues à rallonge.jpgC’est Electronic Arts qui avait lancé l’idée en premier, en ce temps là avec « Le Tier Age » sur Playstation 2, proposer aux joueurs des alternatives jouables et surtout cohérentes aux récits des films et des livres. Warner Bros Interactive ayant repris le flambeau de la saga Lord of the Rings, ils se sont basés eux aussi sur ce même concept pour nous pondre « La Guerre du Nord ». Warner a ainsi confié le développement de ce titre à Snowblind Studios, à qui l’on doit notamment des titres comme « Baldur’s Gate : Dark Alliance » ou la saga « Champions », des habitués du Hack’n Slash quoi… en partant du principe qu’il fallait proposer aux gamers fans du Seigneur des Anneaux une nouvelle histoire, mais qui se déroulerait parallèlement à l’histoire de Frodo et de l’anneau mais surtout collerait parfaitement avec les faits déjà connus. Et sans mentir, je pense qu’après y avoir joué, je crois que cette consigne est respectée à merveille.

Terminé les incarnations d’Aragorn, Gimli et autres personnages bien connus de la saga, c’est cette fois des tous nouveaux personnages que vous dirigerez tout au long de l’aventure. Mais bon rien de bien magique à signaler à ce sujet, à vous de choisir votre avatar entre le nain, l’elfe et le magicien, en sachant qu’au fil de quête vous recevrez de nouveaux objets afin de le « customiser », ce qui était plus facile pour Snowblind et pour le joueur d’adapter son personnage comme bon lui semble.

Une fois votre classe déterminée, en route pour les vastes terres du nord, accompagné par les deux classes restantes qui seront gérée par l’IA, pour lutter contre Agandaur et son armée. Cet homme diabolique aux ordres de Sauron est bien décidé à empêcher Frodo de détruire l’anneau et vous serez là pour l’en dévier ! Ce scénario ne manque donc pas de cédibilité et de fidélité par rapport à l’histoire de base comme je vous le disait, mais met aussi en lumière certaines parties du récit de Tolkien qui n’était que jusque là peu abordé. Cela permet aussi de découvrir quelques évènements, llieux importants du nord fréquemment cités dans l’oeuvre qui n’avaient jusqu’à présent jamais été exploités. Et ça c’est beau comme disait JCVD…

Les permières minutes :

Le bestiaire habituel.jpgUn Aragorn encapuchoné fumant au Poney Fringuant me lance ainsi dans l’aventure, en chasse d’Agandaur et me prie de faire diversion pendant qu’un jeune Hobbit transporte l’anneau. Je suis très heureux de voir certains décors très réussis dans les premières villes, puis en progressant un peu, je suis alors extrêmement déçu par la qualité de ce que j’ai à l’écran dans certaines zones de combat par exemple. Ce sera ainsi pour la grosse majorité du jeu, les textures sont trop inégales, autant parfois le tout paraît beau agréable et vivant, autant par moment l’environnement est laid, froid et vide, même indigne d’une console HD.

Je reconnais aussi la « Mass Effect » ou la « Dragon Age » Touch, car les discussions avec les PNJ se font via le système de questions que vous choisirez ou non de poser où de sujets à développer. Comme dans tout RPG qui se respecte, il faut donc parler fréquemment à la populasse locale afin d’obtenir quelques quêtes annexes ou informations intéressantes pour la suite des opérations ! C’est même en discutant de la sorte que les fans obtiendront des informations concernant l’univers du Seigneur des Anneaux, encore une fois jamais décris avant ce jeu. Snowblind à bien étudié ses classiques et cela me plait d’en apprendre encore et toujours plus sur les à côtés des livres et des films.

Comme je vous le disais, Aragorn est bel et bien présent dans ce titre, ce ne sera d’ailleurs pas le seul héro que je croiserai au fil du jeu, ils sont nombreux, tiennent le lien et le parralélisme avec la quête de Frodo, mais ce qui me plaît par dessus tout, c’est que tous les personnages connus du Seigneur des Anneaux représentés dans le jeu sont doublés par les comédiens officiels français des films ! Mais malheureuement très mal doublés, j’en suis choqué car même en temps de silence, les bouches continuent de bouger et inversément, il est fréquent d’avoir des discussions bouches fermées tels des ventriloques constipés, sans aucune mimique, mouvements ou quoi que ce soit. Et ça c’est triste vraiment triste.

Jeu Seigneur des Anneaux = Baston d’orques :

Les combos sont sympas et faciles.jpgCe titre n’est pas réellement un Hack’n Slash, mais tendrai plutot à mon humble avis vers l’Action / RPG, la baston d’orque est bien sur la principale activité du Seigneur des Anneaux : La Guerre du Nord et la qualité des combos déterminera votre gain d’EXP pour faire évoluer le niveau de votre personnage, ses caractéristiques et ses compétences. Une fois un level gagné, les caractéristiques à augmenter son peu nombreuses, l’arbre à compétence à juste le mérite d’être présent, il aurait pu et même aurait du, être moins limité et plus attractif.

Se contentant de la possibilité d’effectuer une frappe légère ou une frappe lourde, qui servira à donner le coup final à un ennemi pour gagner un petit bonus, de combos étant à réaliser en tabassant les ennemis à la suite, le gameplay est old school, d’un basique navrant. Certes très facile à pendre en main et intuitif, mais encore une fois indigne du Next Gen. Seul aspect qui m’a intéressé, le fait de faire intervenir votre aigle lors d’un combat qui tourne à votre désavantage, à condition d’avoir au préalable, trouvé des plumes sur votre chemin. En résumé, les combats sont donc sympas quelques minutes mais d’une répétition incroyable et auraient du bénéficer d’un peu plus de soin, d’intérêt et de fluidité. A la limite c’est plus amusant de taper sur les coffres et barils jonchant votre progression et de se demander ce qu’il y aura à gagner dedans !

Multi only :

le-seigneur-des-anne-4e2659ff5b86e.jpgLe scénario solo est complet et agréable à suivre, mais le plaisir de jeu n’y est pas, ça c’est certain. Visiblement ce titre est travaillé pour être joué en multijoueurs en coopération. Entre amis ou en réseau c’est là que réside tout l’intérêt du soft, car non seulement c’est plus fun, cela vous permet aussi de ne pas être importuné par les nombreux bloquages et bêtises de l’IA qui gère débilement vos deux acolytes, mais surtout pour donner une petite dose de stratégie au jeu. Chaque personnage possédant des capacités propres, les utiliser à bon escient en groupe donnera surement au joueur un petit sourir et enfin du plaisir à jouer.

Je vous conseille donc, si vous comptez faire l’acquisition de ce nouveau jeu, de vous assurer que vous aurez la connection internet adéquate, ou les amis nécessaires pour jouer avec vous, car c’est réellement en mode coopération que « La Guerre du Nord » prend tout son sens et c’est dans ce mode que vous en recevrez le plus de plaisir !

Un contrat en partie rempli :

le-seigneur-des-anne-4ebbae9b3db89.jpgAu final le Seigneur des Anneaux : La guerre du Nord est un bon titre. Mais à des années lumières des jeux du genre et ce n’est certainement pas l’épisode qui restera gravé dans les anales de la saga dans le monde du jeu vidéo. Souffrant d’une réalisation faiblarde et décevante, il aurait été bien plus impressionant si l’équipe technique y avait apporté un peu plus de soin, d’innovation. Seul son scénario et sa cohésion avec l’histoire originale et les films attirera le joueur solitaire et le fan inconditionel qui sera heureux d’en apprendre toujours plus sur cet univers magnifique. Le plaisir émanant principalement pour les causuals gamers, du mode coopératif en ligne qui ajoute un plus considérable à l’aventure.

Dommage que ce titre n’aie pas été beaucoup plus ambitieux, car il en avait les moyens !

 

Les +

  • – L’univers Lord of the Rings
  • – Les « à côtés » de l’histoire pour les puristes
  • – Les doublages vocaux

Les –

  • – Réalisation inégale et peu soignée
  • – Système de combat barbare
  • – L’IA des compagnons
  • – Des avatars peu charismatiques

Editeurs : Warnet Bros Interactive

Développeurs : Snowblind

Genre : Action/RPG

Note : 13/20